Enfance, adolescence et psychologie: gros plan

0

Enfance et adolescence sont des périodes truffées de changements plus ou moins importants. La psychologie de l’enfance et la psychologie de l’adolescence ont pour but d’étudier l’influence de ces derniers sur le développement non seulement physique mais également cognitif et émotionnel du sujet. Elles sont en cela similaires à la psychologie du développement. Explications. 

Psychologie de l’enfance

La psychologie de l’enfance s’attarde à évaluer l’incidence de l’environnement ainsi que du cocon familial et amical sur le développement de celui-ci. Si cette influence s’avère généralement positive, reste qu’il est également possible qu’elle lui nuise.

En s’attardant à comprendre le pourquoi et le comment du développement humain, la psychologie de l’enfance poursuit l’objectif de parvenir à en déduire des théories capables, à terme, de prédire les différentes périodes de stabilité et d’instabilité.

Psychologie de l’adolescence

La psychologie de l’adolescence est logiquement une discipline parente de la psychologie de l’enfance. Au cours de l’adolescence se produisent toute une série de changements physiques, cognitifs, affectifs et sociaux.

Brutaux, ces changements peuvent contribuer à perturber l’adolescent, le poussant parfois à adopter des pratiques déviantes (consommation de drogues et autres comportements dangereux ou violents). À noter que la dépression est à ce stade plus fortement présente et que le suicide constitue alors l’une des principales causes de décès. La psychologie de l’adolescence tente donc de comprendre la quête d’identité de l’adolescent et analyse les différents facteurs qui y sont liés.

Enfant et adolescent: quand consulter?

Face à un mal-être, il est fort probable qu’enfant ou adolescent jouent les sourdes oreilles ou, tout du moins, tentent de nier l’évidence face à leur entourage. Dès lors, il s’avère relativement complexe pour les parents de déceler ou confirmer l’existence de ce dernier.

Néanmoins, il peut exister quelques signes annonciateurs. Troubles du sommeil et changements d’humeur abrupts, résultats scolaires en chute libre, isolement et manque de confiance peuvent potentiellement vous alerter. Reste que tout enfant ou adolescent est susceptible, un jour, d’éprouver l’une ou l’autre de ces difficultés sans, pour autant, nécessiter l’intervention d’un psychologue. Pas simple, donc…

Si ce n’est pas toujours chose aisée, le meilleur outil face à une situation critique reste néanmoins le dialogue. Si ce dernier refuse de se confier à vous, c’est alors pour vous l’occasion de lui proposer une aide extérieure et de laisser entrevoir la possibilité de consulter un psychologue spécialisé en psychologie de l’enfance ou en psychologie de l’adolescence.

Vous êtes vous-même à la recherche d’un psychologue pour adolescent à Liège? Cliquez ici!

Share.

Comments are closed.

Powered by themekiller.com