Les points essentiels à comprendre concernant la protection des données personnelles

0

Pratiquement tous les gouvernements du monde ont conscience du danger que représente le piratage informatique. Les affaires WikiLeaks témoignent de la vulnérabilité des hautes sphères du pouvoir. Les simples particuliers sont donc des cibles faciles pour les hackers. Dans le but de protéger le patrimoine numérique de chacun, quelques textes ont vu le jour.

La loi informatique et Libertés : un texte majeur

Les activités digitales ont toujours suscité la curiosité des législateurs. Jusqu’il y a peu, les entreprises présentes sur l’internet et les offreurs de services web jouissaient d’un certain vide juridique. Face à la montée de la cybercriminalité et des arnaques en ligne, les autorités françaises ont voulu encadrer légalement ce secteur.

La loi informatique et Libertés a été modifiée pour répondre aux nouvelles problématiques des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Elle vise à mieux protéger les données personnelles des internautes. Dans ce sens, elle oblige les sociétés digitales à se pencher sur leur traitement des données.

Le texte a mis en place un organe de contrôle nommé Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés ou CNIL. Cette entité réalise des inspections dans les locaux des entreprises régies par cette loi. Pour mieux se conformer aux obligations légales, les législateurs recommandent le recrutement d’un gestionnaire de protection des données CIL.

Pourquoi faire appel à un CIL ?

L’acronyme CIL désigne le Correspondant Informatique et Libertés. Cette ressource analyse des risques associés aux traitements et évalue l’inviolabilité des installations. Il essayera d’en identifier les failles avant de suggérer des actions à entreprendre pour les combler. Ce professionnel est indispensable pour les sociétés digitales. Sa présence donne les moyens de passer avec succès les inspections de la CNIL. Par ailleurs, l’expert CIL assistera le chef d’entreprise pour une meilleure protection juridique de l’entreprise.

Dans tous les cas, solliciter son aide sera obligatoire à partir de Mai 2018. Cette année, le Règlement européen sur la protection des données sera applicable. Ce texte oblige les offreurs de services web à embaucher un Data Protection Officer. Pour les firmes françaises, le CIL est le candidat idéal pour ce poste puisqu’il se charge déjà de la gestion de l’information de l’autorité de contrôle.

Share.

Comments are closed.

Powered by themekiller.com