Des offres plus acceptables chez les vtc


taxi contre VTC

Les usagers des transports de personnes disposent désormais de deux choix pour leurs déplacements les VTC et les taxis. Avec le développement qu’observent les entreprises de VTC en à peine quelques années, la tournure actuelle des choses était assez prévisible. Une querelle s’installe vite entre ses deux concurrents. Quelquefois, cela vire au drame. Néanmoins, cette concurrence entreprise par les chauffeurs privés n’en demeure que profitable pour les usagers qui subissaient auparavant le népotisme et l’arrogance des taxis. Vous disposez donc d’une solution pour tous vos trajets en vtc avec de bien meilleurs services et un assortiment de véhicules de marque. Les chauffeurs VTC s’adressent aux clients avec l’art et la manière. Les services peuvent être plus personnalisés avec un tarif négociable. Le client n’aura pas à s’acquitter du frais de rapprochement des taxis qui font des détours par mauvaise foi des fois. Récemment le feuilleton « taxi contre VTC » compte des épisodes de plus.

L’interdiction du cumul entre métier de taxi et VTC

La loi n’interdit pas à un chauffeur de cumuler un travail de VTC et de taxi. En tout cas, une personne l’a déjà tenté à Grenoble alors que la loi l’interdit expressément. La personne déposa un recours pour une exception d’inconstitutionnalité devant les conseillers constitutionnels. Tout le monde voyait sa requête rejetée alors que ces derniers lui ont accordé gains de cause. Le droit commercial français est gouverné par le principe de la liberté d’entreprise. Seule la concurrence déloyale met une borne à cette liberté. Pourtant un chauffeur exerce à la fosi le métier de taxi et de VTC ne porterait pas atteinte à cette concurrence déloyale puisqu’il ne remet pas en cause le droit et la liberté d’autrui. Cette disposition d’incompatibilité ne devient pas pour autant inconstitutionnelle, pourtant le législateur devrait la modifier. En fin de compte l’État ne trouve pas de solution pour concilier les intérêts opposés des VTC et des taxis. De même, en l’absence de dialogue collectif et de bonnes fois, on ne parviendra jamais à une solution.

Une concurrence imprévue pour les taxis ?

Les VTC changent à tout jamais le monde des transports des personnes. Auparavant, le client n’avait d’autres choix que d’opter pour les taxis pour les déplacements plus ponctuels. Alors, de simples particuliers commençaient à louer leurs voitures à titre occasionnel. En voyant la rentabilité de ces locations, les prestataires VTC sont devenus plus nombreux. Puis avec le développement des applications et des publicités, les VTC arrivent à concurrencer les taxis d’égal à égal. Justement, cet expansionnisme exceptionnel inquiète les services de taxi. Aussi, impuissant à contrer cela, ils sollicitent l’intervention de l’État pour qu’il adopte une réglementation stricte pour les VTC. Avec l’échec des mesures provisoires prises par l’Administration, on doute de l’apport de la nouvelle loi proposée au parlement. En fin de compte certains pensent que les motifs de « concurrence déloyale » invoqués par les taxis ne traduiraient pas une volonté d’éradiquer les VTC. Cela explique les boycottages récents et les blocages de routes de la part des taxis. On peut pour le moment profiter des offres avantageuses des chauffeurs VTC.