Les points clés d’un plan financier à Ixelles


Nécessaire à la création d’une entreprise ou d’une société de quel statut que ce soit, le plan financier doit répondre à certains critères pour être accepté comme tel. L’un d’eux est d’être établi sur 2 ans au minimum et de disposer de capital suffisant pour l’exercice de l’activité.

L’origine du plan financier en Belgique

Introduit dans la loi belge de la réorientation économique courant août 1978, l’établissement d’un plan financier est devenu obligatoire pour contre la sous-capitalisation des sociétés. En effet, qu’il s’agisse de la constitution d’une SPRL, d’une SA ou d’une coopérative à responsabilité limitée, le plan financier est indispensable pour justifier le capital social de l’entreprise. Une fois signé par le ou les fondateurs de cette dernière, le document doit être déposé chez un notaire. À celui-ci de le garder secret, donc ne le publiant pas. En effet, seul un juge commissaire ou un procureur du Roi peuvent l’obtenir si jamais l’entreprise périclite. Si jugé trop léger ou irréalisable, ce notaire peut cependant y émettre des réserves.

Les caractéristiques d’un bon plan financier belge

Concrètement, le plan financier doit être établi sur 2 ans et prouver que le capital libéré est largement suffisant pour exercer l’activité mentionnée durant les 2 années suivant la création de l’entreprise. On l’appelle ainsi business plan à moyen terme. Selon toujours la législation belge en vigueur, le document doit contenir un plan prévisionnel des investissements et des sources de financement alloué à l’activité prévue. Y sont ainsi inclus sur l’Actif, les moyens qui vont être immobilisés sur le long terme, tels qu’immeubles, matériels lourds comme voiture, machines, etc. Il en est de même pour les moyens réalisables à court terme tel que stocks, marchandises et autre. Les moyens financiers disponibles dans l’immédiat auprès des banques ou d’autres caisses y figurent aussi. Le Passif, lui, détermine les moyens permanents tels que capitaux propres, endettement sur le long terme et ceux extérieurs comme dettes exigibles sous un an dont les crédits à court terme.

Les critères de viabilité d’un plan financier

Pour que le plan financier soit toutefois viable, ses actifs immobilisés doivent pouvoir être payés par les fonds propres et les moyens réalisables à court terme. Dans ce sens, ceux-ci doivent être fournis par les crédits à court terme. Pour y arriver, il s’avère donc être important de se faire aider par un professionnel en la matière comme un expert en plan financier Ixelles. En sa qualité de base de tout lancement d’activité de quelle nature que ce soit, le plan financier nécessite une étude approfondie de l’environnement dans lequel va évoluer l’entreprise. Seule, cette procédure va lui assurer une pérennité sans faille, propice à son bon développement. En cas de faillite dans les 3 premières années de la création de l’entreprise, la responsabilité de son ou ses fondateurs peut effectivement être mise en jeu.