Frais kilométriques : comment calculer les frais à déclarer aux impôts ?


Selon les dispositions de la loi en vigueur en la matière, les salariés qui utilisent leur propre véhicule dans le cadre des missions professionnelles doivent obtenir un remboursement des frais kilométriques. Ce sont les entreprises qui doivent rembourser ces frais kilométriques qui sont calculés en fonction du barème de l’administration fiscale. En effet, les frais professionnels sont déductibles des impôts 2020. Toutefois, le remboursement des frais kilométriques obéit à des règles. Voici alors comment calculer les frais kilométriques.

Calcul des frais kilométriques

Afin de procéder à la déduction des frais kilométriques, le fisc se base sur la distance entre votre domicile et l’entreprise, c’est-à-dire votre lieu de travail.

Lire également : Assurance automobile provisoire : quelle est la prochaine ?

En général, si la distance qui sépare les deux points est comprise dans l’intervalle de 0 à 40 km, soit 80 km en aller-retour, il faudra tenir compte de la totalité du kilométrage pour faire le calcul des frais de transport.

Lorsque cette distance excède les 40 km, pour le calcul, il vous faudra vous baser sur 40 km. Toutefois, si vous parvenez à justifier l’éloignement par des circonstances spécifiques, l’intégralité du parcours peut être prise en compte pour le calcul.

Lire également : Acheter son camping-car neuf ou d'occasion

Pour la déclaration des frais kilométriques, vous n’êtes pas obligé de présenter un justificatif aux services des impôts. En revanche, ils doivent être justifiables avec la facture ou le ticket de péage.

En résumé, si vous utilisez votre véhicule pour les déplacements professionnels, il est recommandé de bien suivre le barème kilométrique 2020 afin de bien calculer vos frais kilométriques à déclarer.

Barème des frais kilométriques 2020

Le calcul des frais kilométriques revient à faire le produit du nombre de kilomètre par un coefficient multiplicateur relatif à la puissance fiscale. Cependant, tous les salariés qui font usage de leur véhicule à des fins professionnelles bénéficient de façon automatique d’une déduction forfaitaire de 10 % sur le calcul de l’impôt sur le revenu. Le calcul se fait en tenant compte du barème kilométrique 2020 qui a été rendu public par le fisc pour les frais de 2019. De même, grâce au barème kilométrique 2020, il est possible de calculer les frais de déplacement professionnel qui seront reportés sur votre note de frais. Afin d’avoir une indemnité kilométrique qui équivaut à vos frais de déplacement professionnels, le barème kilométrique tient compte des éléments suivants :

  • La puissance du véhicule en question ;
  • Le total de kilomètres effectués ;
  • La dépréciation du véhicule ;
  • Les dépenses pneumatiques ;
  • Le coût de l’entretien et des frais de réparation ;
  • Le carburant consommé ;
  • Le coût des primes d’assurances.

Bon à savoir : l’administration fiscale a mentionné que le barème kilométrique 2020 est applicable pour les voitures électriques. En l’espèce, les frais occasionnés pour la batterie électrique seront également pris en compte. Le but de cette disposition est d’encourager la transition énergétique.

Par ailleurs, il existe des solutions telles que N2F qui facilitent la gestion des notes de frais. Ainsi, avec une solution de gestion de note de frais, vous faites facilement la saisie des notes de frais à partir de l’application mobile avec photo et un scan intelligent. La solution vous évite la saisie de notes de frais dans le logiciel comptable ou dans le logiciel de paie.