Famille

Pierre tombale : pouvez-vous choisir ce que vous voulez ?

L’entretien d’un tombeau (cinéraire ou classique) est une obligation légale dans plusieurs pays, mais c’est aussi un devoir moral. Cela permet d’honorer la mémoire de nos proches disparus. L’installation d’une pierre tombale rend cette tâche beaucoup plus facile. Pour le faire, vous devez suivre certaines règles que nous vous présentons ici.

Réglementations des cimetières sur les pierres tombales

Chaque cimetière a ses règles concernant les pratiques funéraires en général et l’usage des pierres tombales en particulier.

A voir aussi : Acheter une Puff selon l'âge : ce que vous devez savoir

Que dit la loi ?

Ce sont les communes qui régulent l’installation des monuments funéraires dans les villes. Ces règles sont établies à la construction de chaque cimetière (public ou privé). Elles précisent les zones, les types de concessions autorisés et plusieurs autres détails. Pour le cas particulier de la pierre tombale, elle n’est pas obligatoire. Si vous souhaitez vous en servir, vous devez toutefois vous conformer au règlement intérieur du cimetière disponible auprès des mairies. Il varie selon les localités et les époques.

Les matériaux autorisés ainsi que la forme de la pierre tumulaire (en revers d’eau par exemple) sont précisés dans le document. Pour ce qui est des inscriptions à y porter, elles doivent être soumises à l’approbation du maire. En France, c’est l’article R 2223-8 du CGCT (Code général des collectivités territoriales) qui intègre ces dispositions.

A découvrir également : Les avantages du cahier de texte pour lycée pour les enseignants et les parents

Dimensions et normes de sécurité

Bien que le choix d’une pierre tombale soit libre, ses dimensions doivent être adaptées à certaines normes de sécurité prévues par le règlement du cimetière. La fosse a généralement 0,8 m de largeur avec une profondeur de 1,8 m. Le monument aura, quant à lui, une dimension supérieure, soit 2 m x 1 m. Son épaisseur est comprise entre 2 et 3 cm. Si vous optez pour une stèle, sa hauteur est généralement limitée à 2 m.

Selon que vous avez une concession en pleine terre ou sur caveau, les exigences ne sont pas les mêmes. Dans le premier cas, vous devez y ajouter une fausse-case avant de poser le monument. Cette structure supplémentaire est une fondation souterraine de 50 cm qui solidifie la tombe.

Stèle pierre tombale

Procédures et démarches administratives pour l’installation d’une pierre tombale

La première étape est d’obtenir le règlement du cimetière. Si des autorisations sont requises pour le projet, demandez-les à la mairie. Ce n’est qu’après cela que vous pourrez choisir la pierre tumulaire à utiliser. Les marbriers funéraires proposent généralement différents modèles répertoriés dans un catalogue. Le reste du processus doit être confié à un professionnel.

Son intervention se fera en plusieurs phases. Il prépare la fondation du monument en creusant une tranchée et en mettant en place une base en béton armé. Pour une plus grande stabilité, il peut aussi se servir de matériaux de nivellement. L’installation proprement dite prend en compte l’alignement et la fixation de la pierre.

Quel matériau choisir pour une pierre tombale ?

Les pierres tombales sont proposées en plusieurs matériaux. Pour décider de celui qu’il vous faut, tenez compte de votre budget, de la réglementation et de la facilité d’entretien.

Le granite

C’est le matériau le plus populaire pour la conception des pierres tombales. Selon plusieurs idéologies, le granite symbolise l’éternité. Il s’adapte donc parfaitement à l’hommage que l’on rend au défunt. Lorsqu’elle est bien polie, la matière se nettoie facilement avec de l’eau et une éponge.

Le granite est aussi disponible en plusieurs teintes et textures pour la personnalisation. Les couleurs classiques (blanc et noir) sont appréciées, mais les options en gris séduisent autant par leur esthétisme. Les pierres tombales en granite bleu, marron, rouge ou orange peuvent également convenir à vos attentes. Assurez-vous que le choix s’adapte à la personnalité et aux souhaits du défunt.

Le marbre

Si vous recherchez une pierre tombale traditionnelle, priorisez un modèle en marbre. Pour les sculpteurs funéraires, il incarne l’éternité et la mémoire. Il est utilisé depuis des siècles dans les cimetières et s’impose par son élégance. Comme limites, la matière est vulnérable à l’humidité et son entretien n’est pas facile. Elle conserve, malgré tout, un attrait indéniable. Elle a une allure intemporelle et peut être taillée avec finesse. En dehors de la pierre tumulaire, vous pouvez utiliser le marbre pour plusieurs autres articles funéraires : plaques, urnes et vases.

Le ciment

Le prix de la pierre tombale en béton est plus accessible que les autres. Le ciment est une matière facile à travailler et disponible à un coût bas. Mais à cause de sa faible résistance, il est généralement utilisé comme une solution temporaire.

Les agressions extérieures comme la pluie et la pollution peuvent vite endommager un monument tumulaire en béton. Il doit aussi être entretenu régulièrement pour limiter son usure dans le temps. Sur la durée, le budget de nettoyage peut revenir cher, ce qui réduit son attrait économique. C’est donc un choix de transition à envisager pendant que vous réunissez de l’argent pour une pierre en granite ou en marbre.

Pierres tombales dans un cimetière

Le bois et le métal

Ce sont des matériaux innovants dans le monde des constructions sépulcrales. Le bois est peu coûteux et écologique. L’inconvénient, c’est que cette matière doit être régulièrement entretenue pour rester en bon état. Pour des raisons de sécurité, vous ne pouvez l’utiliser que sur des tombes en pleine terre et ayant une semelle en ciment.

Vous pouvez aussi opter pour des pierres tombales en métal (acier ou aluminium). Pour une stèle, c’est le matériau le plus adapté en raison de sa flexibilité. Le bémol, c’est qu’il faut le soumettre fréquemment à des traitements anticorrosion pour garantir sa durabilité. Pour un effet esthétique et une meilleure imperméabilité, vous devez passer plusieurs couches de vernis sur le monument.

Personnalisation d’une pierre tombale

Vous pouvez orner un monument funéraire avec des gravures (incolores, peintes ou dorées). Inscrivez-y le nom puis les dates de naissance et de décès du défunt. Vous pouvez aussi mettre une épitaphe (citation ou un message personnalisé) sur la pierre tumulaire. Pour une touche d’esthétique, pensez à rajouter des motifs (religieux ou floraux) au monument.

Les sculptures sont aussi une manière unique de commémorer le défunt. La gravure de portrait est une autre forme avancée de personnalisation. En expliquant vos besoins au marbrier funéraire, il saura vous faire des propositions convaincantes. Vous devez simplement prévoir un budget plus élevé en fonction de votre demande.

Source :

  • https://www.granitelacroix.com/produits/pierre-tombale/
  • https://www.canlii.org/fr/nb/legis/lois/lrn-b-1973-c-c-1/derniere/lrn-b-1973-c-c-1.html
  • https://www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/pratiques-funeraires
  • https://www.lapresse.ca/affaires/finances-personnelles/2019-11-10/dix-choses-a-savoir-pour-magasiner-une-pierre-tombale
  • https://www.monumentsfuneraires.com/les-restrictions-dans-les-cimetieres
  • https://pompes-funebres-aubry.com/accompagner/prevoir-obseques/organiser/pierre-tombale/definition/#:~:text=Une%20pierre%20tombale%20est%20un,derni%C3%A8re%20demeure%20d’un%20d%C3%A9funt.
  • https://www.20minutes.fr/economie/3133739-20210927-tout-savoir-pour-realiser-des-travaux-sur-une-tombe