Combien de temps pour prononcer un divorce ?


Tout le monde a envie de savoir combien de temps son divorce va durer. L’on n’a pas envie de vivre la même situation que les autres. Si vous voulez savoir combien de temps il faut pour prononcer un divorce, les lignes suivantes vont vous être utiles.

Selon le type de divorce

Vous avez normalement deux options qui s’offrent à vous dès que vous pensez au divorce : le divorce à l’amiable et le divorce contentieux.

A découvrir également : Comment calculer le taux de Turn-over ?

Le divorce à l’amiable est l’option que tout le monde aimerait employer. C’est pour les facilités que cela offre en termes de délai de prononciation du divorce. En réalité, dans un tel contexte, l’on n’a même pas besoin du juge pour que le divorce soit réellement établi. Il suffit que les avocats des deux parties s’entendent et réussissent à produire une convention de divorce à la hauteur des attentes des deux conjoints. Le divorce peut donc être prononcé trois mois après, une fois la convention signée et transmise à qui de droit. C’est le délai de rigueur.

Le divorce contentieux met en scène deux conjoints qui ne sont pas d’accord. Dans ce cas, le juge va d’abord essayer la phase de conciliation. S’il n’en sort rien de positif, il prononcera l’ordonnance de non-conciliation. A partir de cet instant, c’est toute une bataille juridique qu’il faut entamer. Chaque partie devra apporter ses preuves devant un tribunal pour obtenir gain de cause. Dans ce cas, vous êtes partie pour de longues années.

A voir aussi : Quel budget pour des courses pour 2 personnes ?

Selon la complexité du divorce

La complexité du divorce provient de la réaction des deux conjoints une fois que la procédure a été entamée. Au cas où ce serait par exemple, un divorce pour faute, il faudra que la faute soit assez grave. Si vous parlez d’adultère, il conviendrait de présenter les preuves irréfutables de vos allégations. Ainsi, vous aurez gain de cause après la deuxième audience. Dans le cas où votre dossier serait sans poids, la partie adverse vous fera sentir le malaise de la défaite.

En plus, il se peut qu’après la décision, l’un de vous fasse appel. Dans ce cas, on se retrouve dans la phase de prolongation. C’est idéal pour faire durer le suspense. Dans ce cas, les deux parties reviennent encore se prononcer devant la cour. On les écoutera comme au cours du procès n° 1. Il faudrait être encore plus convaincant pour maintenir le verdict de départ.

Selon les professionnels engagés

Les professionnels du droit engagés comme prestataires y sont pour beaucoup dans le délai de prononciation du divorce. En cas de divorce à l’amiable, ils se chargent de rédiger la convention de divorce, de la faire signer et de la faire parvenir au juge. Si c’est fait dans un délai court, la procédure ira plus vite. En dehors des délais de réflexion incompressibles, tout ira plus vite au niveau des partenaires. Dans un divorce contentieux, il faudra que l’avocat de la partie concernée produise une assignation au divorce. Ce document se réalisera avec la constitution d’un dossier que seul un avocat-expert peut réaliser. S’il le fait tôt, le cauchemar finira tôt.