Les différentes courses hippiques


L’univers des courses hippiques peut sembler quelque peu complexe pour un néophyte qui ne posséderait pas un minimum de culture afin de décrypter les rouages de cet univers. Aussi, nous vous proposons d’essayer de déchiffrer certains éléments fondamentaux qui sont liés aux courses hippiques, en faisant une présentation des différentes courses hippiques qui existent actuellement afin de comprendre quelles en sont le fonctionnement et les différences.

Il y a actuellement trois grands types de courses hippiques que vous pourrez retrouver dans l’univers du turf :

  • les courses au galop
  • les courses de trot
  • les courses d’obstacles

 

Les courses au galop

Les courses au galop font partie des types de courses hippiques qui sont les plus prestigieuses et qui imposent aux chevaux de devoir parcourir une distance qui est compris entre 900 et 4000 mètres. La plupart du temps, la distance moyenne est environ de 2400 mètres et le but de la course est simple pour le cheval : terminer le plus rapidement possible la course. Il faut savoir que les chevaux qui sont en compétition lors des courses au galop possèdent un numéro qui est tiré au sort avant le début de la course, sachant que le numéro peut engendrer un avantage certain pour le cheval et son jokey. Si par exemple le cheval tire au sort le numéro 1, cela signifie qu’il serait placé à la corde, c’est-à-dire le plus haut possible vis-à-vis des autres chevaux, ce qui signifie donc qu’il aura une distance plus réduite à parcourir que ses adversaires. Élément important, les jockeys qui sont en lice pour ce type de courses doivent peser un poids entre 50 et 62 kg sous peine de se voir recaler.

 

Les courses d’obstacles

Les courses d’obstacles possèdent un fonctionnement qui s’apparente grandement aux courses au galop mais avec toutefois une distinction de taille puisque le départ va se faire à l’aide d’un élastique qui va donc retenir le cheval jusqu’au moment où le top de départ sera lancé. Egalement, c’est aussi bien évidemment à travers la présence d’obstacles que la différence se met en place. En effet, le principe de la course, comme son nom l’indique, est donc de terminer le plus rapidement possible la course pour le cheval en franchissant les obstacles qui peuvent être plus ou moins difficiles.

A cet égard, il existe des courses est où les chevaux devront franchir des buissons dépassant le mètre de hauteur. Il y a également une discipline plus rare en matière de course d’obstacles qui se nomment le steeple-chase, qui va se dérouler sur 4300 mètres et où le cheval devra franchir entre deux et six obstacles. Cette course est l’une des plus difficiles dans l’univers des courses hippiques d’obstacles.

Enfin, le dernier type de courses d’obstacles plus connus reste le cross-country, où les obstacles sont des éléments naturels, ce qui implique leurs formes irrégulières, qui sont donc plus difficiles pour les chevaux à être franchis. En général, la course se fait sur une distance moyenne de 6000 mètres. Vous pourrez d’ailleurs retrouver toutes les informations sur le championnat de France de Cross-Country sur le site de france-galop.com et le calendrier des courses sur bonus-turf.net.

 

Les courses de trot

Enfin, les courses de trot font partie des courses hippiques les plus populaires, notamment le trot attelé qui est très connu dans la mesure où c’est cette discipline qui est appliquée à l’une des plus grandes courses hippiques, le Grand prix d’Amérique. Aussi, il existe également une autre catégorie de courses de trot, qui est le trot monté où le jockey se tient assis sur son cheval. Généralement, les distances sont en moyenne de 2000 mètres. Ces courses possèdent un véritable succès en France notamment car elles proposent souvent les même chevaux lors des courses, ce qui permet aux personnes qui désirent effectuer des paris de pouvoir obtenir des informations de manière régulière sur les performances des chevaux. Cette discipline possède donc un grand succès en France mais également en Belgique mais est quelque peu délaissée dans les autres pays européens.

Conseils pour débuter

Si vous êtes débutant, il est indispensable de prendre le temps de lire ce type d’article pédagogique afin de vous former sur les modalités qui caractérisent l’univers du turf. En effet, les courses hippiques sont très complexes car elles mobilisent beaucoup de jargons et de spécificités techniques, mais il ne faut pas se décourager car c’est en faisant la démarche d’essayer d’étudier toutes ces thématiques que vous parviendrez à progresser et à mieux comprendre comment fonctionne cet univers si particulier. Il existe de nombreuses ressources pédagogiques que vous pourrez trouver sur le net qui rempliront parfaitement la mission de vous donner les bases vis-à-vis des paris hippiques, histoire de pouvoir vous faire commencer dans les meilleures conditions et d’essayer au maximum de rationaliser vos décisions sur la base d’éléments concrets.
Quoi qu’il en soit, prendre le temps de l’analyse est assurément la meilleure démarche que vous pourrez mettre en place vis-à-vis du turf. Le secret est avant tout de ne pas vouloir griller les étapes mais au contraire de faire l’effort de consacrer du temps à l’analyse des courses, des chevaux et des jockeys, afin de commencer à vous constituer une culture du turf. Par la suite, des automatismes se formeront alors, et votre connaissance approfondie des courses hippiques vous permettra de mettre en place vos propres stratégies et de les tester dans des conditions réelles, pour ainsi exprimer tout ce que vous aurez pu apprendre pendant vos mois d’entrainement.