Comment se faire un complément de revenu avec la vente directe ?


La recherche d’un second emploi qui ne compromet pas l’activité principale relève parfois de l’impossible à cause des différentes contraintes comme les horaires et les disponibilités. Pourtant, un complément de revenus est toujours le bienvenu pour se faire plaisir, s’offrir un peu de confort ou bien pour alléger les charges mensuelles. La vente directe à domicile est une opportunité intéressante pour gagner de l’argent de façon conviviale et en toute liberté.

 

Vente directe : un métier prometteur

La vente directe fournit une certaine indépendance et une liberté de gestion et d’organisation sans débourser de l’argent, comme par exemple ici. Différente de la vente en ligne ou en magasin, elle consiste à tisser des liens plus intimes avec les consommateurs en leur décrivant de manière précise l’article. Le salaire dépend du temps consacré à la vente et la commission oscille entre 20 % et 35 % par produit vendu, ce qui est particulièrement avantageux.

Une excellente activité complémentaire

Toute personne majeure peut exercer le métier de vendeur à domicile. De nombreuses entreprises proposent à leurs nouvelles recrues des formations en commerce ainsi qu’un coach commercial pour les assister professionnellement. Le système de parrainage constitue aussi un moyen idéal d’accumuler des expériences. Il s’agit d’intégrer un réseau de vendeurs à domicile et de devenir un filleul.

Pour ce qui est des démarches administratives, un numéro de sécurité sociale et une déclaration d’existence au fisc sont exigés. Les sans-emplois peuvent toujours bénéficier de leur indemnité de chômage tout en exerçant cette activité. Un vendeur à domicile peut toucher jusqu’à 2000 € par mois à condition que les termes de son contrat soient raisonnables.