Entre sport et détente : la via ferrata


via ferrata

ENTRE SPORT ET DÉTENTE

Nous sommes en période estivale, justement celle qui rime avec fun et divertissement. Au nombre des options prisées, figurent bien évidemment les voyages, mais également les randonnées. Dans la seconde catégorie, il y a une activité qui devrait faire le bonheur des amateurs d’émotions fortes. Il s’agit de la via ferrata sur laquelle nous-nous proposons de vous donner quelques informations. Alors, pour commencer…

QU’EST-CE QUE LA VIA FERRATA ?

Vous devez avant toute autre chose savoir que ce mot est d’origine latine et signifie voie ferrée. L’activité est très clairement réservée aux sportifs, car elle nécessite que l’on dispose d’une certaine force physique. Elle désigne un itinéraire sportif qui se pratique dans une paroi rocheuse et consiste en une espèce d’ascension. Compte tenu du risque potentiel qu’elle présente, quelques dispositions sont prises afin d’assurer la sécurité des personnes. La première consiste en une catégorisation par niveau de difficulté allant du premier qui est facile, au dernier qui, vous-vous en doutez est extrêmement difficile. En conséquence, en fonction de leur expérience et de leur tolérance à la peur du vide, les pratiquants peuvent procéder au choix qui leur correspond le mieux. Toutefois, pour pratiquer la via ferrata, l’on doit disposer….

D’UN MATÉRIEL SPÉCIFIQUE !!

Ce dernier est composé d’une longe adaptée à cet usage, laquelle est équipée d’un absorbeur à déchirement. Il faut en plus un baudrier d’escalade, une corde d’escalade, des chaussures évidemment, un sac à dos destiné à contenir la nourriture ou toute autre chose pouvant être utile. Ajoutons à cela une vache, utile pour trouver un point d’ancrage en cas de fatigue, et des gants. Ces derniers ne sont pas que de simples accessoires de style, car ils permettent de  se protéger les mains, et facilitent la préhension, prévenant de ce fait les glissades. Quand vous avez tout cela, la pratique se passe généralement très bien, quoiqu’il faille composer avec

QUELQUES RISQUES

Les plus minimes sont ceux que représente le hasard de la météo. En effet, l’on n’est jamais à l’abri d’un orage. La gravité, pour sa part, résulte en la possibilité de chutes qui peuvent être d’une grande violence. Mais ces inconvénients peuvent être évités lorsque vous

PRENEZ QUELQUES DISPOSITIONS

Consistant à se renseigner sur les conditions météo avant de commencer, choisir un niveau de difficulté adapté à votre expérience, et enfin, être accompagné d’une personne expérimentée. Voilà, vous avez les informations essentielles pour devenir un ferratiste. Alors, à vos marques….. Prêt ? Cliquez : canyoning-aventure-savoie.com/via-ferrata.html