Le système lacrymal


canal lacrymal

Comment fonctionne le système lacrymal, et à quoi sert-il exactement ?

Le système lacrymal est composé de plusieurs éléments.
La glande lacrymale est le seul à être situé en-dehors de la zone directe de l’œil (au dessus du sourcil). Le reste du système est donc logiquement logé sur ou à proximité directe de l’œil. L’orifice lacrymal au coin de l’œil et le sac lacrymal au niveau du nez, sont reliés par des canaux qui mettent en relation l’ensemble.

Chaque élément joue son rôle. La larme est une réponse aux tensions émotionnelles (ainsi libérées) ou aux agressions extérieures subies par la cornée. Lorsque le sac est rempli, il déborde. Les larmes coulent donc au plus près, par le nez, mais aussi bien sûr, par les yeux. Le trop-plein du sac est déversé par le biais du canal lacrymal.
Ce qui sort n’est rien d’autre que de l’eau et du chlorure de sodium, d’où le goût salé des larmes. Des protéines, des hormones, des antalgiques naturels, des toxines et d’autres substances sont également évacués.
La larme n’est cependant pas vouée à couler systématiquement. Il y a ce qu’on appelle la larme permanente, renouvelée à chaque clignement afin de favoriser le glissement des paupières sur les yeux, et de protéger d’une fine couche la cornée.

 

Canal bouché : un dérèglement du système lacrymal

4% des bébés naissent avec un canal lacrymal bouché, et il arrive à de nombreuses personnes au cours de leur vie de connaitre ce problème. Le blocage a lieu au bas du sac lacrymal, dans le nez. De ce fait, le sac ne peut déborder que par les canaux, en direction des yeux.

Les symptômes sont donc très simples : les yeux sont remplis d’eau, un trop plein qui déborde par voie de conséquence, sur les cils et les joues. Par ailleurs, si les cils se collent les uns aux autres, un des canaux est peut être également bouché.
C’est le mucus qui en est responsable, une substance dissoute lorsque les larmes s’écoulent correctement. Bien sûr, ce problème peut entrainer une infection, signalée par des yeux rouges. Parfois, un massage délicat du sac lacrymal suffira à débloquer les canaux.

Le traitement antibiotique sera cependant nécessaire dans la plupart des cas. Les célèbres gouttes ou une pommade feront alors l’affaire. Dans de plus rares situations, le problème persistera même après plusieurs mois de traitement. Dès lors, une chirurgie légère s’impose, afin de déboucher les canaux.

crédit : ©flickr par honikum