Santé

Mamelons invaginés : Quand consulter ?

Mamelons invaginés

Les mamelons invaginés, encore appelés inversés ou mamelons ombiliqués sont une affection rare et ne font pas partie des motifs courants de consultation des seins. Cependant, lorsque vous souffrez de cette affection, elle peut provoquer une certaine gêne et vous faire souffrir. Cela est dû au fait que le mamelon, ou téton, ne dépasse pas de votre sein comme ils le devraient. En outre, la sensation de votre mamelon peut également être atténuée ou inexistante.

Qu’est-ce qu’un mamelon invaginé ?

On parle de mamelon invaginé lorsque le téton (situé au centre de l’aréole de couleur plus foncée) se rétracte et se place à l’intérieur du sein au lieu de pointer vers l’extérieur. Le mamelon invaginé se nomme également mamelon ombiliqué ou mamelon inversé. Ce phénomène n’est pas si rare puisque 10% des femmes présentent un et parfois deux mamelons invaginés.

A lire également : Prévention des escarres, une avancée majeure et 100 % française

Causes du mamelon invaginé

Les causes du mamelon invaginé sont connues et sont dues à des canaux galactophores trop courts, qui retiennent le mamelon à l’intérieur du sein. Bien que la puberté et le développement mammaire peut dévoiler des canaux galactophores trop courts, dans certains cas, les mamelons inversés peuvent se constater dès le plus jeune âge. On parle de mamelon ombiliqué car lorsqu’il reste caché à l’intérieur du sein, le mamelon ressemble à un ombilic (nombril), d’où son nom de mamelon ombiliqué… Il existe d’autres causes moins fréquentes tels que :

  • La grossesse et l’allaitement, qui peuvent entrainer une augmentation du volule des seins, le mamelon peut se rétracter et resté ‘caché,
  • La ptose mammaire, lorsque le sein se relâche et tombe, la taille des canaux galactophore ne pouvant suivre les mamelons restent enfouis,
  • Des séquelles d’une chirurgie du sein,
  • D’un cancer du sein,
  • Des causes génétiques (plus rares).

Les différents stades de mamelon ombiliqués

Il existe 3 stades du mamelon invaginé :

A lire en complément : Les services à la personne atteignent votre assiette

  • Le stade 1 – Une stimulation du mamelon, une exposition au froid, ou une simple succion (dans le cas d’allaitement) permet de faire ressortir le mamelon qui reprend un aspect normal et garde sa positon à plus ou moins long terme.
  • Le stade 2 – Lorsqu’ils sont stimulés, voire tirés, il est possible de faire ressortir les mamelons, mais lorsque la tractation cesse, le mamelon se rétracte quasi instantanément. Le stade 2 permet l’allaitement, mais ce n’est pas un allaitement classique puisque sans succion le téton (mamelon) se retire automatiquement.
  • Le stade 3 – le mamelon reste enfoui et ne sort jamais, il n’est pas possible même manuellement ou par une aspiration ou une succion de faire ressortir le mamelon. Seule une chirurgie permet de le faire sortir.

Traitement du mamelon invaginé de stade 3

Seul un acte chirurgical permet de traiter un mamelon invaginé. L’acte chirurgical consiste à sectionner les canaux galactophores responsables de la rétractation du mamelon. Lorsque la chirurgie est partielle, il est toujours possible d’allaiter, en revanche ; lorsque la section des canaux galactophores est totale, il ne sera plus possible d’allaiter. Pour des mamelons invaginés de stade 3, il n’est de toutes les façons pas possible pour la maman d’allaiter son bébé, la chirurgie est donc la seule solution pour faire ressortir le mamelon.

Conclusion

Avec 10% des femmes atteintes, les mamelons invaginés restent assez rares. Un examen clinique permet de déterminer le stade 1,2 ou 3 de mamelon invaginé rencontré, et en fonction de ce stade, une chirurgie peut être envisagée. Concernant les stades 1 et 2, la chirurgie n’est pas nécessaire car un stimuli externe permet de faire ressortir le mamelon, toutefois, si le mamelon dérange d’un point de vue esthétique, une chirurgie peut être envisagée. Dans les stades 1 et 2 de cette pathologie, la maman peut allaiter. Concernant le stade 3, le mamelon reste en permanence à l’intérieur de l’aréole et rien ne peut le faire sortir. Il faut donc procéder à une chirurgie, qui lorsqu’elle est totale (section de tous les canaux galactophores), ne permet plus l’allaitement.