Comment optimiser la récupération après une opération de la hernie discale foraminale ?


La hernie discale foraminale est la plus complexe et la plus difficile à traiter de toutes les hernies discales. Des traitements sont disponibles mais ils se choisissent en fonction de la gravité de la hernie et de l’état du patient.

Qu’est-ce que la hernie discale foraminale ?

La hernie discale foraminale est une hernie qui affecte le foramen, autrement dit, l’orifice qui est situé entre deux vertèbres de la colonne vertébrale. La sensation de douleur est due à la hernie qui comprime les nerfs lombaires à l’endroit du canal rachidien. Lorsqu’on souffre d’une hernie discale foraminale, il est important de se tourner vers des professionnels, car une erreur de diagnostic ou un mauvais traitement pourrait engendre des effets vraiment déplaisants.

figure-6-infiltration-epiduroforaminale1

La hernie discale foraminale est peu fréquent et peu particulière. Seuls 3 à 10 % des cas recensés de hernie discale sont de type foraminale. Classiquement, toutes les racines lombaires peuvent être touchées, mais chez la majorité des patients, ce sont les vertèbres L3 et L4 qui sont les plus concernées. La hernie discale foraminale touche généralement les quinquagénaires, à la différence de la hernie classique qui peut toucher des personnes de tous les âges.

D’après les données collectées auprès des centres médicaux, les hommes sont plus souvent atteints par cette pathologie que les femmes. Elle peut prendre plusieurs formes et le niveau de douleur engendré par la maladie varie en fonction de sa gravité.

Une pathologie difficile à diagnostiquer

L’énorme désavantage avec la hernie discale foraminale, c’est qu’elle ne se distingue pas toujours à la radiographie, du fait que le déplacement peut être minime. Pour confirmer un diagnostic, le scanner est la meilleure alternative puisqu’il permet de visualiser le disque sous différentes coupes et angles. Il sera donc plus facile de déceler si un disque n’est pas à sa place.

Si le scanner ne donne rien, il reste l’IRM. Cet appareil permet de détecter avec précision les endroits où le foramen est soumis à une pression. L’on peut également procéder à une discographie qui est un examen très fiable.

Quels sont les traitements possibles pour la hernie discale foraminale ?

Lorsqu’on souffre d’une hernie discale foraminale, il convient de consulter un médecin généraliste. Ce dernier prescrira un traitement médicamenteux qui est similaire à ceux que l’on utilise pour les autres hernies. Ces médicaments sont à base d’antalgique, d’anti-inflammatoires et de décontractants musculaires. Des injections de corticoïdes sont également envisageables, elles doivent être réalisées par péri-radiculaire. Dans certains cas, les spécialistes préconisent un traitement par nucléolyse à la chymopapaïne.

yoga-502x300

Se faire opérer la hernie discale foraminale est également une option, mais elle ne doit intervenir qu’en tout dernier recours, puisqu’il s’agit essentiellement de faire une ablation de la vertèbre du foramen qui est décalée. Il s’agit d’une chirurgie délicate, mais elle donne d’excellents résultats.

Si la douleur se prolonge même à la suite des traitements, une ceinture de contention peut être prescrite par le médecin traitant. Cette ceinture devrait maintenir le dos dans la position adéquate. Le port de cette ceinture est obligatoire, notamment en cas d’effort. Il ne faut jamais oublier de le mettre lorsqu’on envisage de faire du sport et pas n’importe lequel.

En effet, la pratique d’une activité physique optimise la récupération. Toutefois, il faut y aller progressivement. L’idéal est de commencer avec des exercices de stretching avec ou non des équipements ergonomiques pour le dos. Au bout de quelques semaines, l’on peut continuer avec un peu de natation ou de la gymnastique aquatique. Les personnes sédentaires pourront pratiquer du vélo d’appartement. La pratique sur route est déconseillée, car les sentiers pourraient être instables.