Santé

Pourquoi le marché de la dépendance est-il un secteur économique en plein essor ?

Avec une population vieillissante, la France doit désormais compter avec le secteur de la dépendance. La dépendance désigne une perte d’autonomie. Elle concerne les personnes âgées ou les personnes en situation de handicap de tous âges. Le marché des maisons de retraite continue d’évoluer (+ 7 % d’activité en 2012) avec des taux d’occupation avoisinant les 100 %. Le marché de la dépendance a encore un potentiel très élevé, notamment dans le maintien à domicile des personnes à mobilité réduite.

Les enjeux économiques du maintien à domicile

Le maintien à domicile regroupe une multitude de domaines comme l’aménagement du domicile, l’aide à la personne et les soins médicaux.

A découvrir également : Un avis sur un docteur ? Consultez le site Les Bons Choix Santé

L’aménagement technique est un secteur économique en plein essor. Pour une personne ayant des difficultés à se déplacer, adapter et sécuriser le lieu de vie est un gage de confort et de plaisir. Citons, par exemple, le monte escalier électrique, qui permet de continuer à profiter des différentes pièces de la maison.

Facile à installer, le fauteuil monte escalier s’adapte à toutes les configurations : escalier d’extérieur, escalier tournant, escalier droit. Lorsqu’un particulier achète et fait installer un monte escalier par un professionnel agréé, il peut bénéficier d’aides et de subventions. De nombreux autres aménagements peuvent être apportés au logement : barres d’appui, suppression de marches et de seuils de porte, adaptation des volets et des fenêtres, équipement de la salle de bain…Ces multiples travaux permettent de développer des emplois liés à l’amélioration de l’habitat. Dans la mesure où le particulier bénéficie d’aides financières, de réduction de la TVA ou encore de crédit d’impôt, il n’hésite plus à entreprendre des travaux à son domicile. Cela participe à l’essor économique du marché de la dépendance.

A lire également : Des équipements appropriés pour la pratique du yoga

Le marché de la dépendance possède encore un potentiel de développement très important

D’ici cinq ans, les professionnels du secteur estiment que le nombre de personnes dépendantes va augmenter de 130 000. Les maisons de retraites et les structures médicalisées ne pourront pas absorber cette population, le maintien à domicile reste donc une solution d’avenir.

Les innovations technologiques au service du marché de la dépendance

Dans un contexte de vieillissement de la population, l’innovation technologique représente aussi une opportunité pour le marché de la dépendance. Les innovations visent à concilier deux objectifs : d’une part, améliorer les conditions de vie des personnes dépendantes et d’autre part, soulager les professionnels du secteur.

Parmi les dispositifs innovants figurent par exemple les objets connectés. Ils permettent un suivi constant des patients et peuvent détecter tout changement dans leur comportement ou leur état physique. Les proches sont ainsi alertés en temps réel en cas de problème.

Les robots compagnons représentent aussi une solution prometteuse pour lutter contre la solitude ressentie par certaines personnes âgées isolées. Ces machines offrent une présence constante qui peut être rassurante pour celles et ceux qui se sentent seuls.

Il existe désormais des dispositifs permettant une aide technique automatisée, tels que des fauteuils monte-escaliers ou encore des plateformes élévatrices pour aider les personnes ayant des difficultés à se déplacer chez elles.

Si ces innovations constituent un véritable atout dans le maintien à domicile et l’amélioration du quotidien des personnes dépendantes, certains experts restent prudents quant à leur utilisation massive. Effectivement, il faut bien penser à cette prise en charge particulière qu’est celle liée aux situations de perte d’autonomie.

Les défis à relever pour assurer la pérennité du secteur de la dépendance

Malgré un potentiel de développement important, le marché de la dépendance doit relever plusieurs défis afin d’assurer sa pérennité. Tout d’abord, il faut prendre en compte les patient·e·s nécessitant une prise en charge adaptée et personnalisée, ainsi que les contraintes horaires liées au maintien à domicile et/ou en hébergement collectif spécialisé. Entre autres facteurs difficiles, les structures sont confrontées à une demande croissante mais n’ont pas suffisamment de personnel formé pour faire face efficacement.

Autre point clé : la qualité des soins prodigués et donc celle des professionnels intervenants sur place. Il s’avère qu’il faut des solutions pour financer l’accès aux prestations proposées et aux innovations technologiques, pallier la pénurie d’un personnel qualifié, offrir une qualité de service fiable tout en formant mieux le nouveau personnel et en le faisant bénéficier d’une reconnaissance adaptée. Les parties prenantes doivent travailler ensemble afin de relever ces challenges structurels majeurs.