Pourquoi le marché de la dépendance est-il un secteur économique en plein essor ?


Avec une population vieillissante, la France doit désormais compter avec le secteur de la dépendance. La dépendance désigne une perte d’autonomie. Elle concerne les personnes âgées ou les personnes en situation de handicap de tous âges. Le marché des maisons de retraite continue d’évoluer (+ 7 % d’activité en 2012) avec des taux d’occupation avoisinant les 100 %. Le marché de la dépendance a encore un potentiel très élevé, notamment dans le maintien à domicile des personnes à mobilité réduite.

Les enjeux économiques du maintien à domicile

Le maintien à domicile regroupe une multitude de domaines comme l’aménagement du domicile, l’aide à la personne et les soins médicaux.
L’aménagement technique est un secteur économique en plein essor. Pour une personne ayant des difficultés à se déplacer, adapter et sécuriser le lieu de vie est un gage de confort et de plaisir. Citons, par exemple, le monte escalier électrique, qui permet de continuer à profiter des différentes pièces de la maison.

Facile à installer, le fauteuil monte escalier s’adapte à toutes les configurations : escalier d’extérieur, escalier tournant, escalier droit. Lorsqu’un particulier achète et fait installer un monte escalier par un professionnel agréé, il peut bénéficier d’aides et de subventions. De nombreux autres aménagements peuvent être apportés au logement : barres d’appui, suppression de marches et de seuils de porte, adaptation des volets et des fenêtres, équipement de la salle de bain…Ces multiples travaux permettent de développer des emplois liés à l’amélioration de l’habitat. Dans la mesure où le particulier bénéficie d’aides financières, de réduction de la TVA ou encore de crédit d’impôt, il n’hésite plus à entreprendre des travaux à son domicile. Cela participe à l’essor économique du marché de la dépendance.

Le marché de la dépendance possède encore un potentiel de développement très important

D’ici cinq ans, les professionnels du secteur estiment que le nombre de personnes dépendantes va augmenter de 130 000. Les maisons de retraites et les structures médicalisées ne pourront pas absorber cette population, le maintien à domicile reste donc une solution d’avenir.