Comment la rémunération Peut-elle être un levier de motivation ?


  • Le salaire est considéré comme le levier de motivation #1 pour la moitié des employés français.
  • Ce chiffre est plus important pour les hommes (56 %) que pour les femmes (44 %).
  • équilibre entre la vie personnelle et la vie personnelle est le deuxième facteur de motivation (26 %), avant les relations entre collègues (23 %). L’

Les entreprises représentent la somme de leurs employés et les employeurs doivent investir dans la motivation de leurs employés pour stimuler leur adhésion, les conserver et, finalement, être plus performants.

L’ étude Workforce View in Europe 2018 réalisée par ADP (Automatic Data Processing — pionnier et leader mondial des solutions RH d’entreprise) sur près de 10 000 actifs confirme que bien qu’il existe de nombreuses façons de motiver les employés, la rémunération reste le facteur numéro un pour près de la moitié (47 %) des personnes interrogées .

A voir aussi : Qu’est-ce que le statut de conjointe collaboratrice ?

Il s’agit d’un chiffre stable depuis 2016 qui montre le pouvoir continu des salaires comme facteur émotionnel de bien-être au travail et qui motive le plus les employés à s’engager pleinement au service de leur entreprise. Ce chiffre atteint 50 % pour les employés français interrogés (voir la figure 1). En Europe, les salariés polonais sont les plus motivés par leur rémunération (58 %) sur un marché du travail très dynamique et hautement compétitif, tandis que les Suisses, qui reçoivent également une partie des gains les plus élevés d’Europe, ne sont que 35 % pour placer leur salaire en première position.

Mais l’argent n’est pas le seul facteur de motivation et, d’autre part, l’autre moitié des Français ne pense pas que ce soit le plus important.

A voir aussi : Comment faire un bon site web ?

L’ équilibre travail-vie personnelle est essentiel pour plus d’un cinquième (22 %) des répondants ainsi que pour les relations avec leurs collègues (21 %). L’importance de l’équilibre travail-vie privée atteint son plus haut niveau en Suisse (31 %) et son minimum chez les Polonais (15%), qui sont eux aussi les moins susceptibles de s’inquiéter des relations avec leurs collègues (15%), contre 30% aux Pays-Bas (voir graphique 2).

Graphique 1 — Européen pays où la rémunération est le premier facteur de l’engagement des employés

Graphique 2 : Pays où les salariés placent l’équilibre travail-vie personnelle comme principale motivation

À propos de l’étude :

L’ étude Workforce View in Europe in 2018 explore l’état d’esprit et les opinions des employés sur l’avenir du travail. Il a été mené par l’organisme indépendant Opinion Matters, au nom d’ADP. L’échantillon comprenait 9 908 adultes actifs dans 8 pays européens : Allemagne, Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni et Suisse.

À propos d’ADP :

Des technologies puissantes avec une touche d’humanité. Les entreprises du monde entier, quelle que soit leur secteur d’activité ou leur taille, tirent parti des solutions basées sur le cloud et des connaissances des experts ADP pour les aider à exploiter le potentiel de leurs employés. Ressources humaines, gestion du temps et de l’activité, paie, conformité : travaillons ensemble pour mieux construire performance.