Comment mettre fin à une promesse de vente ?


Une promesse ou un contrat de vente est un précontrat signé avant toute vente par un acheteur et un vendeur. Mais il est toujours possible de rompre l’accord même si des engagements ont été pris par les deux parties. Découvrez comment renoncer à ce pré-contrat !

Fixer les engagements de chaque partie

A lire aussi : Comment calculer la propagation ?

La signature d’un compromis ou d’une promesse de vente est un prélude à l’acte final de vente. Ce précontrat se produit lorsque l’acheteur et le vendeur sont sûrs de vouloir conclure une vente. Elle permet de fixer les engagements de chaque partie. Toutefois, cet accord n’engage pas automatiquement les deux signataires. En effet, si la promesse de vente ne lie que le vendeur, le contrat de vente est un engagement ferme et définitif pour les deux parties.

Différence entre la promesse de vente et la vente en compromis

A lire en complément : Quel compte de trading choisir ?

Dans la promesse de vendre, également connu sous le nom de « unilatérale promettre de vendre « , le propriétaire accepte au candidat acheteur de lui vendre sa propriété à un prix déterminé. Il lui donne donc une « option » exclusive pour une durée limitée. Pendant cette période, il lui est interdit de renoncer à la vente ou d’offrir le bien à un autre acheteur. L’acheteur candidat a la promesse de décider d’acheter ou non. En contrepartie, il verse au vendeur une indemnité de capital égale en principe à 10% du prix de vente.

Le contrat de vente ou la promesse synallagmatique de vente engage les deux parties, c’est-à-dire l’acheteur et le vendeur. Légalement, puisque les parties s’entendent sur le principe de la chose et du prix, on dit que le compromis vaut la peine d’être vendu et que seules les modalités pratiques de l’opération restent à discuter (article 1589 du Code civil).

Annuler un contrat de vente

Il est tout à fait possible d’annuler un contrat de vente avant le délai de rétractation. En effet, l’acheteur a un délai de 10 jours après la signature du compromis ou la promesse de vendre à penser. Pour résilier le contrat de vente, vous pouvez envoyer un courrier par lettre recommandée avec accusé de réception.

L’ acheteur qui s’est retiré n’est pas tenu de fournir les motifs de sa décision. Il ne doit pas non plus être passible de sanctions. La décision de rétractation est irréversible : l’acheteur ne peut alors revenir à son retrait, même si le délai n’est pas expiré.

Le vendeur n’a aucun droit de rétractation.

Annuler une promesse de vente

Il n’est pas impossible d’annuler un achat, mais le temps est compté pour le faire dans un délai acceptable pour s’enfuir sans perte d’argent. Vous bénéficiez d’un délai de rétractation de sept jours à compter de la réception de la promesse de vente par lettre recommandée. Pendant cette période, aucune justification particulière ne vous sera demandée. Au-delà de cette période, seules les clauses suspensives précédemment introduites dans la promesse de la vente permet l’annulation de la vente en bonne et due forme : obtention d’un prêt ou d’une assurance d’un prêt, d’un certificat d’urbanisme ou d’un permis de construire… Si vous pouvez fournir une preuve de non-réception, la vente sera annulée et sans franchise supplémentaire.