Compte bancaire commun dans un couple : pour ou contre


Dans un ménage entre deux conjoints, la gestion d’un compte commun paraît la mieux adaptée et la moins contraignante.  Pourtant, ce n’est pas toujours la meilleure solution pour gérer les dépenses dans un foyer. Selon une enquête de l’IFOP, près de 55% des couples français ont un compte en commun. Quels sont les avantages et les risques que représente un compte commun ?

Les avantages et les contraintes d’un compte commun

Dans une relation de couple, les deux conjoints ont certainement au début leur propre compte. Si vous entreprenez par exemple une dépense importante, votre conjoint ne serait pas au courant de votre mouvement bancaire. Or avec deux comptes distincts au sein d’un couple, vous êtes assujetti à payer plus de frais et vous ne pourriez pas bénéficier des rabais consentis à un compte commun. En effet, la plupart des banques offrent un rabais sur le coût de la deuxième carte de crédit lorsqu’il s’agit d’un compte joint. Grâce à ce compte, la gestion des dépenses sur les différentes factures est assez aisée et les débats interminables sur celui qui doit payer telle dépense seront désormais aux oubliettes. Avec ce type de compte, vous avez une globalité assez simplifiée sur vos dépenses et vous avez plus de facilité à faire des projections d’avenir sur vos futures dépenses.

Cependant, les deux conjoints d’un compte commun sont solidairement responsables de tous les incidents qui pourraient arriver. Les conséquences peuvent aller jusqu’à affecter votre propre compte personnel en dehors du compte joint du couple. Si le compte joint est à découvert, votre banquier peut réclamer à chacun des conjoints de combler le solde débiteur. S’il s’agit d’une émission de chèque sans provision effectué par l’un des conjoints, l’autre sera sanctionné d’interdiction de la part de la banque sur le compte joint comme sur son propre compte.