Le crédit à la consommation et ses arcanes


Le crédit à la consommation est un emprunt qui ne nécessite pas de justification particulière telle que des factures d’achat. En effet, ce genre de prêt ne se restreint pas à des besoins classiques tels que l’achat d’une voiture, d’une maison ou encore le financement d’un mariage. L’emprunteur est libre de dépenser la somme empruntée comme bon lui semble.

Quelles sont les options d’un crédit à la consommation ?

Les emprunteurs ont le choix entre 5 modalités :

–          Le prêt à tempérament : il s’agit d’un simple crédit remboursable en une durée déterminée. C’est un prêt à mensualités fixes.

–          La vente à tempérament : Le client s’approprie d’un bien en s’acquittant du prix en plusieurs paiements.

–          Le crédit-bail : il s’agit d’un contrat incluant et la location et l’achat par tranche d’un bien.

–          L’ouverture de crédit : C’est un capital mis à la disposition du client, souvent sous forme de compte bancaire. Ce dernier peut l’utiliser à sa guise par le biais d’une carte.

–          Le crédit-pont : c’est un prêt à court terme servant de fonds à un investissement important. Le remboursement se fait en une seule fois.

Et du côté juridique ?

Le remboursement des crédits à la consommation est régi par la loi sur le crédit à la consommation. Cette loi est basée sur le TAEG ou taux effectif global annuel. C’et un taux fixé est mis à jour tous les six mois par la Banque Nationale de Belgique. Il est cependant à noter qu’il est invariable durant toute la durée du contrat. Si le TAEG minimum est de 11,5 %, le maximum peut atteindre les 15 %. Pus la valeur du crédit est importante, plus la durée de remboursement est courte, plus le TAEG se rapproche du minimum. Toutefois, l’emprunteur peut faire bénéficier à ses clients d’un TAEG moins élevé. Vous trouverez de plus amples informations ici.