Les nouvelles formes d’emploi en Europe


itg emploi europe

Vers une remise en cause du schéma de l’emploi salarié en Europe ?

Une étude réalisée par la Fondation ITG, émanation de la société de portage salarial du même nom, dénote une évolution franche du modèle salarial dans les politiques de l’emploi menées en Europe. Menée dans neuf pays européens (la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Belgique, l’Espagne, l’Italie, la Suède, les Pays-Bas et la Suisse), cette étude conduite par Forward Partners démontre notamment l’émergence de formes hybrides d’emploi, mêlant des caractéristiques empruntées à la fois à l’emploi salarié et à l’activité indépendante.

Le travail autonome en augmentation constante

Composante du marché du travail européen en perpétuelle croissance, le travail autonome touche aujourd’hui plus de 15 % des travailleurs en Europe. Parmi ceux-ci, une part importante a également un contrat de travail et pratique ainsi une activité de façon protéiforme, voire deux activités sans lien entre elles. L’étude de la Fondation ITD démontre ainsi que ces évolutions, pourtant relativement homogènes, touchent des marchés du travail et des encadrements normatifs divers.

itg étude sur l'emploi en Europe

Une nouvelle forme de salariat

Ainsi, une constante apparaît notamment : celle de l’organisation bipartite ou tripartite du marché de l’emploi privé, avec un travailleur, une entreprise, et un tiers intermédiaire, souvent une personne morale. L’émergence de ce dernier semble accompagner une transformation de la demande des entreprises (réclamant une souplesse accrue sur la durée de l’embauche) et la recherche pour les travailleurs d’une indépendance accrue dans leurs relations de travail.

L’hybridation des formes d’emploi en Europe

Ces nouvelles formes de travail autonome recouvrent en fait deux utilisations principales : celle de la réinsertion dans l’emploi, et l’emploi des personnels hautement qualifiés. C’est le portage salarial qui réunit ces applications en France, dont la réglementation est parmi les plus avancées en Europe. L’employeur est désormais l’entreprise de portage, chargée de faire interface entre clients et travailleurs. Cependant, la diversité des réglementations à travers l’Europe est encore criante, et l’harmonisation des institutions européennes se fait attendre à l’heure où le contrat de travail est encore érigé comme méthode d’emploi par excellence à ce niveau.

Pour en savoir plus au sujet de cette étude, rendez-vous sur le site www.itg.fr.