Comment obtenir un prêt pour ficp ?


Offre de prêt entre particulier

Le fichage FICP vous interdit toute tentative de reprise de crédit à la consommation ou autres. En effet, à chaque demande de crédit, l’établissement vous catégorisera fiché.

Les conseils pour avoir un prêt pour ficp

La solution la moins coûteuse serait tout simplement de régler vos dettes. Si vous n’êtes pas en mesure de régler la somme totale, il vous est possible de verser en plusieurs fois, de manière à faire diminuer votre dette régulièrement. Il faut savoir que le défichage est effectif dans les 2 mois après que l’établissement bancaire a reçu la totalité des fonds. Passé ce délai, vous pouvez alors effectuer une demande de prêt pour ficp dans un nouvel établissement. Aussi, évitez celui qui vous avait fiché, il n’aurait pas manqué de garder une trace de votre mauvais remboursement.

Une autre solution se présente aux particuliers propriétaires d’un bien immobilier. Dans ce cas, malgré le fichage, il vous est possible d’effectuer un crédit hypothécaire. L’opération repose sur le fait de réaliser un prêt qui comprendrait vos dettes, vos crédits en cours et de la trésorerie. Il sera garanti via l’hypothèque de votre bien immobilier. Ainsi, en plus des intérêts, vous devez régler les frais de dossier et les actes notariés.

Le rachat de crédit, pour donner un nouveau souffle à votre ménage

Un interdit bancaire vous donne recours au système des rachats de crédit, pour avoir de l’argent. Cette forme de restructuration budgétaire concerne tous types de crédits, entre autres les crédits à la consommation, les prêts personnels, les dettes familiales, le crédit revolving, les prêts immobiliers, les dettes sociales et fiscales… A part absorber vos dettes, cette forme de prêt pour ficp peut vous servir pour épargner, voire investir. Cela augmentera le niveau de trésorerie ou réduira le taux d’endettement du ménage. Le rachat de crédit vous autorise à payer une mensualité allégée, un nouveau plan d’amortissement et une échéance davantage rallongée.

Son concept prend en compte votre capacité de remboursement réelle. Cette forme de crédit est pour les particuliers de toutes les catégories d’âge et socioprofessionnelles, que vous soyez propriétaires ou non, exerçant une activité professionnelle libérale ou non. Quelques critères concourent à consolider votre demande de prêt comme une hypothèque, une caution, un revenu stable… Dans la pratique, les propriétaires restent incontestablement les plus nantis.