Olga Rumyantseva part à l’ascension de 7 volcans, sur 7 continents


Antarctique, Tanzanie, Papouasie, Iran… Cette liste n’est qu’un échantillon des destinations que va parcourir seule Olga Rumyantseva. L’ambitieuse et très célèbre alpiniste a en effet pour projet de parcourir sept sommets volcaniques répartis sur sept différents continents. Née dans la ville de Tver en Russie, elle a des rêves de grande ascension et de randonnée en montagne dès son plus jeune âge et elle est aujourd’hui membre directrice du club d’alpinisme de l’Université d’Etat de Moscou.

Cette grande expédition a démarré le 11 janvier 2013 avec le soutien de Kaspersky Lab, société éditrice de solution antivirus, en commençant par le Mont Sidley en Antarctique culminant à plus de 4 181 mètres. L’objectif a été rempli en l’espace de 4 jours ! C’est une excellente performance pour ce volcan recouvert de neige qui est la montagne la plus élevée de la chaîne de l’Executive Committee en Terre Marie Byrd.

Mais Kaspersky n’en est pas à sa première opération de sponsoring sportif. Eugene Kaspersky, CEP et cofondateur, témoigne en effet que l’accomplissement personnel est une des lignes principales de l’ADN de la société. C’est ainsi que l’exploratrice britannique Felicity Aston fut également soutenue par l’éditeur russe de logiciel dans sa traverser du continent Atlantique. Elle est ainsi devenue la première femme à avoir traversé en solitaire le continent glacial.

L’évolution de l’expédition est à suivre sur le blog de Kaspersky.

Aujourd’hui Olga Rumyantseva a achevé l’escalade du célèbre Kilimanjaro en choisissant la route d’Umbwe qui est une des moins populaires pour les alpinistes. La chaleur africaine n’est alors pas au rendez-vous lorsqu’il s’agit d’aller à plus de 3 900 mètres d’altitude. Les difficultés météorologiques a rendu cette ascension difficile ce qui ne l’empêcha pas de la continuer de nuit.

Le prochain volcan sur la liste est le mont Giluwe en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Culminant à 4 367 mètres de haut, la dernière éruption de ce volcan date de plus de 200 000 années s . Olga ne devrait risquer aucune coulée de lave durant son périple. Il est le deuxième plus haut sommet du pays après le mont Wilhelm (4 509 mètres).

L’alpiniste russe se prépare aujourd’hui au bord d’une piscine pour partir gravir la troisième étape de ce périple.