Finance

Quelle est la cryptomonnaie la plus rentable à miner ?

Les cryptomonnaies étaient jadis, accessibles aux particuliers ayant même un budget limité, mais la flambée du coût du bitcoin a déjoué tous les pronostics. Désormais, acheter une crypto n’est pas donné à n’importe qui. Heureusement, il existe plusieurs possibilités pour gagner de la cryptomonnaie sans l’acheter : c’est le minage. Cependant, cela nécessite un minimum d’investissement en amont. Quelle est donc la cryptomonnaie la plus rentable à miner ?

Le Bitcoin

Dans le classement des cryptomonnaies les plus rentables à miner, le bitcoin arrive forcément en tête. Ici, la rentabilité n’est pas seulement liée au coût du jeton. En effet, miner du bitcoin demande un certain investissement. Il vous faut par exemple utiliser des ASICs qui sont des équipements onéreux à l’achat.

Lire également : C'est quoi une option en bourse ?

Heureusement, vous n’êtes pas obligé de miner seul cette crypto, cela ne produirait même pas un résultant convaincant. Vous pouvez vous joindre à un mining pool pour optimiser vos chances de gains. Selon la puissance de calcul apportée par vos équipements, vous aurez une récompense équivalente.

Un mining pool sera par exemple récompensé avec 6,25 jetons de bitcoin à condition de vérifier en premier une transaction. C’est donc une modalité intéressante si vous investissez dans les ASICs avant d’intégrer un pool de minage.

A lire aussi : Quels sont les avantages d’une banque en ligne ?

Comme vous pouvez vous en douter, seul, vos chances sont amoindries, même si vous avez des équipements performants. À la limite, vous obtiendrez des récompenses négligeables comparées à ce que vous auriez pu recevoir en intégrant un mining pool. En minant tout seul le bitcoin avec un équipement comme le Bitmain Antminer S19 Pro, vous minerez 1 BTC en 1134 jours. Cela ne vous garantit pas forcément une récompense, puisque vous n’êtes pas sûr d’être le premier à trouver le résultat au calcul.

Même si le bitcoin connaît une certaine volatilité dans le prix, il reste plus ou moins une valeur sûre pour le minage. En résumé, l’intégration d’un pool de minage vous garantit des résultats probants.

L’ethereum

L’ethereum reste l’éternel concurrent du bitcoin. Dans le classement des cryptos les plus rentables, cette monnaie virtuelle vient également en deuxième position après le bitcoin. Vu son coût actuel, elle constitue également une valeur sûre dans le minage.

Contrairement au bitcoin, l’ethereum ne demande pas des ressources importantes pour le minage. Vous n’aurez pas besoin d’un ASIC par exemple. Des mineurs débutants ne pourraient pas par exemple s’en procurer.

Avec une bonne carte graphique, vous pouvez miner de l’ether pour votre pur plaisir. Par ailleurs, le minage de cryptomonnaies induit une pénurie de cartes graphiques. Néanmoins, il n’est pas pour l’instant impossible de dénicher celle qui vous permettra de miner de l’ether.

Avec une puissance de hashage de 100 MH/s, vous pourrez miner un ether en 6 mois. Pour aller plus vite, vous pourrez également intégrer un mining pool pour faire le minage. Toutefois, la récompense sera partagée. Le groupe recevra 2 jetons ethereum par bloc miné.

Étant donné qu’ici, la puissance de calcul nécessaire au processus est moins importante, vous pouvez combiner plusieurs cartes graphiques pour atteindre vos objectifs tout seul. Dans ce cas, la rentabilité dépendra de l’investissement initial et du coût de l’électricité.

Dans un pays où l’électricité est chère, vous aurez du mal à rentabiliser votre investissement. C’est un paramètre que vous pourrez néanmoins contourner en faisant la location d’une puissance de calcul. Certaines entreprises installées dans des pays proposant de faibles coûts d’électricité offrent ces services.