Quelles sont les obligations de l’Auto-entrepreneur ?


Auto-entrepreneur ou micro-entrepreneur, vous avez des droits mais aussi des obligations. Quelles sont les 5 obligations légales à remplir pour bénéficier des avantages fiscaux du régime d’autoentrepreneur ? Le point avec les conseils de nos comptables.

1ère obligation : inscrivez-vous en tant qu’entrepreneur indépendant

Pour avoir uneactivité d’auto-entrepreneur ou de micro-entreprise*, vous devez normalement êtreinscrit avant le début de l’activité.

Lire également : Les risques de litiges dans les relations professionnels

Cela semble évident, mais certains d’entre eux ne s’inscrivent que lorsqu’ils commencent à être payés.

point de vue fiscal, ça ne change rien. Mais si vous commencez sans être inscrit, cela signifie qu’ une assurance ne vous couvre pas Du .

Lire également : Economiser sur ses achats en ligne avec iGraal [CashBack]

Et si vous travaillez chez votre client, en cas de supervision de l’inspection du travail, vous pouvez être considéré comme un travailleur « noir » , c’est-à-dire non déclaré.

Attention :l’inscription en tant qu’entrepreneur indépendant est entièrement gratuite . Tu n’as rien à payer. Pour vous inscrire, vous devrez visiter ce site.

Obligations comptables : tenue d’un registre des ventes

En contrepartie de la simplification de sa comptabilité, l’auto-entrepreneur a l’obligation légale de tenir un livre de reçus et de conserver un document justificatif pour chaque reçu reçu.

S’ il exerce des activités commerciales, l’entrepreneur indépendant a l’obligation légale de tenir un registre des achats précisant les détails de chaque achat et le mode de paiement. Il doit également conserver les pièces justificatives de ses dépenses (facture).

L’ entrepreneur indépendant a également l’obligation légale de conserver une copie des déclarations mensuelles ou trimestrielles des cotisations de sécurité sociale et de l’impôt sur le revenu.

Ces obligations sont assez simples, cependant, il peut être intéressant de chercher des outils de gestion qui les simplifient encore plus.

Obligation légale : établir des factures

Comme pour tout professionnel, l’auto-entrepreneur doit établir une facture :

  • aux particuliers, pour toutevente supérieure à 25€ (ou à la demande de ses clients).
  • aux professionnels  : quel que soit le montant de la vente ou du service.

L’entrepreneur indépendant doit figurer sur chaque facture les informations obligatoires suivantes :

  • Son nom,
  • Son adresse,
  • Le numéro de la facture,
  • La date de sa création,
  • L’ identité et l’adresse de l’acheteur,
  • Le prix unitaire,
  • Le numéro SIREN suivi des mots « Exemption d’enregistrement en vertu de l’article L123-1-1 du Code de commerce »,
  • Le nom précis et la quantité des marchandises ou les services rendus,
  • Les mots « TVA non applicable, art. 293B de la CGI », tant que vous n’êtes pas soumis à la TVA.

En effet, jusqu’au 31/12/2018, l’auto-entrepreneur bénéficiait obligatoirement du régime fiscal de l’exonération de la TVA. Mais depuis le 1er janvier 2018, les plafonds CA ont doublé (72 600 euros pour la prestation de services et 176 200€ pour les activités de vente). L’entrepreneur indépendant peut respecter le plafond CA du régime tout en dépassant les seuils hors TVA. Il est alors soumis à la TVA et doit la facturer à ses clients. Mise à jour sur le cas spécifique de l’entrepreneur indépendant soumis à la TVA.

Procéder à une police d’assurance pour protéger votre entreprise

Puisque la responsabilité de l’auto-entrepreneur est financièrement illimitée, il est fortement conseillé de souscrire une assurance responsabilité professionnelle. Cela lui permettra de se couvrir dans le en cas de perte ou de remise en cause de sa responsabilité professionnelle.

La loi oblige l’auto-entrepreneur à se conformer à ses obligations d’assurance professionnelle.

Cette assurance est également une obligation légale pour certaines activités.

Le stage de pré-installation (SPI) est-il obligatoire pour tous ?

Non, lecours de formation pré-installation (SPI) n’est obligatoire que pour les artisans indépendants . Le SPI dure cinq jours et son coût est de 194€. Il est possible de le financer en contactant le conseil de formation de la CMA régionale.

Pour les autres professionnels, vous pouvez commencer sans suivre un stage obligatoire.

Déclaration des revenus trimestriels

L’ auto-entrepreneur a l’obligation de déclarer son revenu reçu tous les mois ou trimestriels sur le site fiscal prévu à cet effet.

* Depuis le 1er janvier 2016, le statut d’auto-entrepreneur est renommé en tant que micro-entrepreneur, sans entraîner de changements de statut.