Quelles sont les quatre grandes technologies ?


Les Français sont entrés dans l’ère des technologies de l’information et de la communication il y a 20 ans. Aujourd’hui, 95% des plus de 12 ans sont équipés d’un téléphone mobile selon Crédoc (data 2018), contre 11% en 1998. 76 % ont un ordinateur et 86 % ont un accès Internet fixe, contre 23% et 4% respectivement en 1998. La France est l’un des pays les mieux équipés au monde. Cependant, aujourd’hui, il y a un plafond. L’observation des données identifie quatre tendances principales.

1- La fin annoncée de la ligne fixe

A voir aussi : Panorabanques, pour un choix optimisé de sa banque

La vidéo et la musique en ligne disparaissent progressivement les lecteurs DVD et CD des salons. C’est aussi le cas avec le téléphone fixe. Entre la fin des années 1990 et le début des années 2000, le taux d’équipement téléphonique fixe avait déjà diminué de plus de dix points de pourcentage, soit 94 % à 82 %. Il s’est en fait remis de la montée de la téléphonie via Internet (les « boîtes ») jusqu’au milieu des années 2010. , conjuguée à l’augmentation des communications via les réseaux sociaux, a conduit à une nouvelle baisse des équipements téléphoniques fixes depuis 2013, qui devrait se poursuivre. Et encore une fois, ces données ne se rapportent pas à l’utilisation, probablement très inférieure.

A découvrir également : Se lancer dans le coaching, ce qu’il faut savoir

2- Tous équipés de téléphones portables, de moins en moins d’ordinateurs

Le téléphone mobile équipe presque toute la population (95%). Comme la télévision et le téléphone hier, les nouvelles technologies transforment les usages, de l’écoute de la musique, du shopping, de l’accès à l’information et des jeux. Peu à peu, chacun devient connecté de plus en plus souvent, où qu’il soit. L’équipement dans les smartphones (77%) progresse très rapidement, à la même vitesse que le téléphone mobile à ses débuts. L’augmentation de la taille des écrans des téléphones conduit à l’abandon des tablettes, dont l’équipement est stable à environ 40%.

Le matériel informatique (76 %) a perdu cinq points depuis 2013. L’ordinateur conventionnel devient de moins en moins utile pour le utilisation la plus courante qui est faite de lui à la maison, la communication. L’e-mail est partiellement remplacé par des échanges via des smartphones sur les réseaux sociaux. À l’avenir, il est probable que le matériel informatique domestique restera essentiellement destiné aux jeunes dans le cadre de leurs études ou pour le jeu, ainsi qu’à un usage professionnel pour les cadres. Aujourd’hui, 90% des cadres sont équipés contre 70% des travailleurs avec lesquels le taux a perdu 13 points depuis 2015.

3- Les inégalités d’accès sont rétrécies, maisles exclus du numérique

La principale fracture face à la technologie numérique reste âgée, mais elle se rétrécit rapidement, les plus âgés s’équipent progressivement. 81 % des 60 à 69 ans se connectent à Internet, quatre fois plus qu’en 2006. Les inégalités d’accès diminuent également entre les catégories sociales : les travailleurs sont presque aussi connectés à Internet que les gestionnaires (96 % contre 99 %). Le niveau de vie n’est plus un diviser. Nous sommes encore loin, mais vous pouvez même demander si demain se produira pour Internet et les réseaux sociaux comme pour la télévision : pour les plus favorisés, il devient socialement distingué de ne pas être connecté. Déjà, le taux d’utilisateurs des réseaux sociaux est plus élevé pour les diplômés que pour ceux qui ont un diplôme d’enseignement supérieur (72% contre 64%).

Pendant ce temps, le numérique oublié reste nombreux. 12% de la population ne se connecte jamais à Internet, soit environ 5,7 millions de personnes. Malgré ces progrès, les personnes âgées restent loin : 42 % des plus de 70 ans et 45 % des non-diplômés ne sont pas connectés à Internet. Quant au livre ou à la télévision, c’est de plus en plus l’usage qui sépare les populations. 40% de la population (81% des personnes de plus de 70 ans) n’utilisent pas les réseaux sociaux virtuels (Facebook, Twitter, etc.). Un tiers de la population n’a jamais fait de processus administratif en ligne. C’est le cas pour 70% des non-diplômés contre seulement 10% des diplômés de la supérieur. La large diffusion de nouvelles pratiques rend l’intensité de l’exclusion encore plus forte.

4- Les limites du « Net » arriveront-elles bientôt ?

Il y a plusieurs indications que l’Internet commence à atteindre ses limites. Premièrement, la proportion de personnes qui se connectent à Internet a atteint près de 90 % depuis quatre ans. Une partie de la population, surtout plus jeune et plus âgée, n’a pas besoin d’être connectée. Un parti l’aimerait, mais n’a pas les moyens et ne sait pas comment le faire. As-nous atteint un maximum ?

Il en va de même pour les pratiques. En 2019, la proportion de personnes ayant participé à un réseau social (60%) est au même niveau qu’en 2017. En 2018, la proportion de ceux qui ont effectué des procédures administratives en ligne s’était plafonnée (Crédoc ne diffuse pas les données 2019). La complexité de l’utilisation et les problèmes de confidentialité posent des difficultés pour certains utilisateurs. Le pourcentage de ceux qui ont fait des achats en ligne augmente plus lentement qu’auparavant. Il n’a augmenté que de 60 % à 63 % entre 2016 et 2019. Il est difficile de savoir où se trouvent les frontières du commerce à distance et combien nous avons besoin et que nous voulons voir physiquement les objets, mais aussi celui qui les vend.

L’ équipement dans les nouvelles technologies n’est pas plus rapide que pour la télévision La progression de l’équipement vers de nouvelles technologies n’est pas aussi spectaculaire que cela. La vitesse de l’équipement de téléphonie mobile (à partir de 1999) ou de l’accès à Internet (à partir de 2002) est très similaire à celle de la télévision au début des années 1960 (voir graphique), bien que le téléphone mobile ait commencé beaucoup plus rapidement au cours des trois premières années. Après huit ans (au début des années 70), l’équipement de télévision a atteint le même niveau que dans les téléphones mobiles au milieu des années 2000. L’accès à Internet suit exactement la même évolution que le petit écran. Ces nouveaux objets et technologies se propagent très rapidement dans une société de consommation à des niveaux de vie élevés.