Quels soins pour traiter et soulager les hémorroïdes internes ?


Les hémorroïdes sont des veines dilatées situées au niveau de l’anus ou du rectum. Elles peuvent être internes ou externes. Cependant, dans cet article nous allons surtout parler des hémorroïdes internes et des différentes techniques pour les soigner.

Hémorroïdes internes, causes et symptômes

Pour commencer, il faut savoir que les hémorroïdes internes désignent les veines dilatées qui se trouvent à l’intérieur même de l’anus et non le mal proprement dit. A noter que normalement, il devrait être qualifié de « crise ou maladie hémorroïdaire ». Ses causes sont nombreuses : constipation ou diarrhée fréquente, obésité, rester assis trop longtemps sur les sièges de toilettes, sexe anal… Dans tous les cas, la maladie se traduit par l’inflammation des veines, ce qui entraîne souvent des saignements lors de la défécation ainsi qu’une grande sensation de gêne à l’intérieur de la paroi anale.

hemorroides-saignements

Et si a priori les hémorroïdes internes ne présentent pas de graves dangers pour la santé, les crises n’en restent pas moins extrêmement désagréables. Les douleurs au niveau de l’anus peuvent en effet devenir plus intenses (voire insupportable) et ne disparaître qu’au bout de 1 à 2 semaines. Il arrive même qu’une ulcération apparaisse au niveau de l’anus. Une trop grande perte de sang peut également survenir et provoquer une anémie. Heureusement, il existe plusieurs techniques et traitements pour soigner ce mal.

Quel traitement pour en venir à bout ?

Les techniques pour soigner les hémorroïdes internes sont nombreuses, et elles peuvent aussi bien être naturelles que médicamenteuses. Parmi les traitements les plus courants, il est impossible de ne pas citer les gels, crèmes, pommades et suppositoires en tous genres. Souvent, il est conseillé d’associer l’usage de suppositoires à base d’anesthésiques avec la prise de médicaments veinotoniques. Le problème c’est que l’efficacité de la médecine traditionnelle n’est souvent que temporaire. En réalité, la plupart des médicaments n’apportent que soulagement à court terme.

Ainsi dans le pire des cas, les personnes souffrantes de crises hémorroïdaires finissent par se tourner vers les traitements chirurgicaux. Et pourtant il existe de nombreuses alternatives et techniques naturelles pour soulager, soigner, voire même venir à bout de ce mal. En premier lieu, il y a la tisane d’hamamélis à utiliser comme bain de siège. Puis, la tisane de mélilot est à boire une tasse par jour. La décoction de mauve, quant à elle a une posologie de 3 tasses par jour. Sans parler du cataplasme ou de la décoction de bouillon blanc, ou encore de la décoction de millefeuille…

symptomes-des-hemorroides-internes

Sinon, il est également possible de soigner les hémorroïdes internes par le biais d’une alimentation riche en fibres. D’ailleurs, le soja, les haricots, le maïs et le riz complet…sont très facile à trouver de nos jours.

Soigner ses hémorroïdes internes avec l’eau thermale

La cure thermale compte parmi les techniques de soins efficaces pour soulager et soigner naturellement les hémorroïdes internes. En effet, les bienfaits d’une cure thermale sont nombreux. Cela parce que l’eau thermale est pleine de vertus et bienfaits, tant elle regorge de nombreux minéraux et oligo-éléments.

Dans le cas des maladies hémorroïdaires, ce genre de cure se révèle très efficace car elle améliore le retour veineux. L’action de l’eau (sulfurée comme bicarbonatée) et de ses composants favorise en effet le tonus veineux ainsi qu’une meilleure fluidité de la circulation. Ce qui contribue à empêcher la formation de (gros) caillots de sang dans l’anus, prévenant ainsi l’apparition de douleurs et crises hémorroïdaires. Opter pour la cure thermale, c’est donc opter pour une solution naturelle anti-hémorroïdes ! A noter cependant, qu’à chaque station thermale son eau spécifique. Ainsi, il est préférable de bien se renseigner avant de choisir vers laquelle se tourner pour son traitement.