A propos des vins Bio


Un vin est dit “BIO” quand le raisin avec lequel il a été élaboré est issu de l’agriculture biologique.
Comme tous les autres agriculteurs de la filière bio, les viticulteurs qui choisissent ces méthodes s’engagent à cultiver leur terre sans engrais chimique, herbicide ou tout autre produit phytosanitaire chimique de synthèse et ils sont soumis à des contrôles rigoureux et réguliers comme l’indique le caviste en ligne cadeauvin.fr

Si l’on ne peut pas pour l’instant employer “légalement” le terme de vin bio, c’est parce que la vinification n’est pas encore réglementée par un cahier des charges. Cependant, en attendant un futur cahier des charges européen, les bonnes pratiques se généralisent (dose de soufre divisée par deux au minimum, absence d’additifs, de levures exogènes et de conservateurs…). Bien évidemment, le vin “bio” n’est pas forcément meilleur qu’un autre juste parce qu’il est “bio”. À ce stade-là, c’est le savoir-faire du vigneron qui entre en compte. Mais il est évident qu’avec des méthodes naturelles, basées sur un savoir-faire millénaire et un grand respect de la terre et de la vigne, on obtient une matière première de grande qualité qui n’a pas besoin d’additifs ou de conservateurs pour exprimer son potentiel et l’améliorer au fil du temps (un vin “bio” se conserve aussi bien qu’un autre).

Les Vins Biodynamique

Basée sur une philosophie qui considère la terre comme le milieu de vie et la source d’énergie de la plante cultivée, l’agriculture biodynamique s’applique à comprendre la nature et ses rythmes et à rééquilibrer les écosystèmes. Ainsi, la terre est nourrie sans aucune aide chimique, avec des préparations naturelles, d’origine végétale ou minérale, qui encouragent la vie microbienne et favorisent l’enracinement en profondeur. Véritablement accompagnée et capable de se défendre seule contre les maladies, la vigne peut alors donner le meilleur d’elle-même et produire un raisin nourri des spécificités de son terroir.

Les Labels Publics

Les labels ont en charge de contrôler les vignobles au nom des pouvoirs publics et de valider le respect de la réglementation française et européenne concernant le bio.

Le label ECOCERT
Créé en 1991, c’ est l’organisme le plus répandu : il effectue les contrôles de 70% des entreprises (production et transformation) du “bio” en France et 30% dans le monde. La majorité des vins bio sont certifiés par Ecocert.

Le Label AB
Il appartient au Ministère de l’agriculture : il garantit que l’aliment est composé d’au moins 95 % d’ingrédients issus du mode de production biologique, ne comporte ni colorant chimique, ni arôme artificiel, ni additifs de synthèse, ni agent de conservation chimique et n’a pas été irradié. Vous trouvez ce label sur certains vins bio mais il n’est pas systématique : certains se contentent de préciser : « vin issu de raisins de l’agriculture biologique, certifié par Ecocert ».

Les Labels Privés

Le Label DEMETER
Certifie une viticulture en biodynamie et une vinification avec peu de soufre

Le Label TERRA VITTIS
Certifie une agriculture raisonnée suivant un cahier des charges précis. (L’agriculture raisonnée correspond à des démarches globales de gestion de l’exploitation qui visent, au-delà du respect de la réglementation, à renforcer les impacts positifs des pratiques agricoles sur l’environnement et à en réduire les effets négatifs, sans remettre en cause la rentabilité économique des exploitations.)