Arnaud Montebourg voulait relocaliser les centres d’appels français sur le territoire


Le secteur très dynamique des centres d’appels va bientôt connaitre un changement selon Arnaud Montebourg, le ministre du redressement productif. En effet, il vient de demander aux dirigeants des opérateurs de télécommunication d’évaluer les voies et moyens permettant de rapatrier les centres d’appels délocalisés à l’étranger. Il faut dire dès à présent que ce projet très ambitieux sera très difficile à réaliser. Pour le moment, seul France Télécom s’est dit prêt entrer dans le jeu.

Pas de mesures contraignantes, pour le moment

Ce projet de rapatriement des centres d’appels vers la France est ambitieux et c’est le moins qu’on puisse dire. Pour le moment, on n’est pas encore au stade de pressions. Si l’on sait que plus de 600.000 emplois ont été délocalisés depuis 2000, la France à tout intérêt à rapatrier les centres d’appels de ses opérateurs téléphoniques. Certains élus avaient d’ailleurs interpellé le ministre Arnaud Montebourg sur la nécessité ou non de mettre en place des politiques contraignantes pour obliger les opérateurs à revoir leurs politiques de délocalisation ou tout simplement l’abandonner. Ce qui n’est pas à l’ordre du jour, du moins pour le moment. Cependant, tout laisse croire que l’État devrait bientôt intégrer, dans les licences d’exploitation, des clauses obligeant les opérateurs de télécom à appliquer des normes sociales similaires à l’étranger. Ce qui rendrait la délocalisation beaucoup moins profitable.

Un rapatriement qui va poser problème

Selon plusieurs experts du domaine, le rapatriement des centres d’appels en France ne sera pas de tout repos. En effet, l’équilibre financier de plusieurs entreprises dans le domaine des télécoms est basé sur les marges dégagées à l’étranger, surtout au niveau des pays du Maghreb. En d’autres termes, il ne faudrait pas que la relocalisation en France soit perçue comme un problème, une urgence. Il faudrait surtout que les entreprises de télécommunications acceptent de payer un peu plus cher leurs prestations de sous-traitance.

Seul Orange est prêt à rapatrier ses centres d’appels

Pour le moment, seul l’opérateur Orange serait prêt à rapatrier ses centres d’appels situés dans les pays tels que le Maroc ou encore le Sénégal qui sont clientes chez http://www.ubicentex.fr . Pour l’anecdote, en Espagne, France Télécom a déjà rapatrié ses centres d’appels afin d’améliorer la qualité de service. Le défi à relever pour cet opérateur, c’est surtout de continuer à proposer le même service 24 heures sur 24 avec des salariés français. Avec la délocalisation des centres d’appels, on a aussi une réelle volonté d’assurer un service le soir et les week-ends.