Santé

Arrêter de fumer avec le vapotage est-il possible ?

Avec la popularité des cigarettes électronique, tout porte à croire qu’ils sont réellement efficaces pour arrêter de fumer. Cependant, des études prouvent le contraire, car les résultats attendus avec ce produit sont inférieurs à d’autres méthodes de sevrages. Découvrez dans cet article s’il est possible d’arrêter de fumer avec le vapotage.

Faible réussite de sevrage tabagique chez les vapoteurs

Pour l’industrie de fabrication des cigarettes électroniques, le vapotage est une alternative pour arrêter de fumer. Mais, plusieurs études ont montré que ce n’est pas toujours le cas. Par exemple, cet article sur Cosmo Politiques met en doute l’impact de la cigarette électronique dans l’arrêt du tabac. Selon les résultats de cette étude, très peu de personnes ont réussi à arrêter de fumer. Ceux qui ont pu le faire ont dû substituer avec d’autres méthodes.

A découvrir également : Prévenez les hémorroïdes en adoptant un mode de vie sain !

Il s’agit de l’utilisation des médicaments (Chantix, Wellbutrin, Zyban), des vaporisateurs naseaux, les pastilles et les gommes pour en finir définitivement. Les utilisateurs d’e-cigarettes n’ont pas arrêté de consommer de la nicotine. Mais, ils ont juste réduit la quantité présente dans les aromes des E.-liquides comparativement aux vraies cigarettes.

Risque de rechute et de dépendance avec la cigarette électronique

Essayer d’arrêter de fumer avec la cigarette électronique, c’est prendre le risque de faire des rechutes. En effet, une étude démontre que 60 % des personnes qui ont essayé de faire une transition de la cigarette classique vers la cigarette électronique dans le but d’arrêter de fumer ont fait de nombreuses rechutes. À la base, les poumons ne sont pas destinés à recevoir des substances chauffées et pourtant les e-cigarettes fonctionnent avec la vaporisation de la nicotine.

A découvrir également : Quels types de diffuseurs d’huiles essentielles à appliquer dans sa voiture ?

Le vapotage peut donc vous créer des problèmes de santé surtout au niveau du cerveau des jeunes. Par ailleurs, très peu de vapoteurs arrivent à réduire au fur et à mesure la dose de nicotine dans l’e-liquide. Cette situation crée une dépendance du fumeur vis-à-vis de la cigarette électronique et par la même occasion une rechute. Toutefois, il existe d’autres méthodes efficaces pour arrêter de fumer.

Se tourner vers des professionnels de santé

Plutôt que de se tourner vers l’utilisation de la vape pour arrêter de fumer, il est conseillé de se tourner vers des professionnelles de la santé. Ils pourront vous prescrire des médicaments sur ordonnance médicale, des substituts nicotiniques (timbre à mettre sur la peau, comprimés à faire fondre sur la langue ou à sucer, les gommes à mâcher, des inhalateurs pour aspirer la nicotine). Ils pourront également vous orienter vers des thérapies comportementales.

Ces méthodes combinées sont assez efficaces et augmentent les chances de réussite pour aider le fumeur dans sa résolution à arrêter de fumer. Ils vous apportent également un soutien psychologique et augmentent votre motivation. La volonté et la détermination du fumeur ne sont pas souvent suffisantes pour arrêter de fumer.

Le traitement médical d’aide au sevrage

Si malgré les solutions précédemment citée et proposée par les professionnels de santé, le fumeur n’arrête pas la consommation du tabac, alors le médecin traitant peut l’orienter vers le traitement médical d’aide au sevrage par bupropion ou varénicline s’il n’y a aucune contre-indication. L’inconvénient est qu’il provoque des effets secondaires comme les allergies, les vertiges, les nausées, les maux de tête, etc. Le suivi médical doit être au point pour son efficacité.