Devenir community manager en portage salarial


Dans son cahier des charges, le Community Manager a plusieurs éléments structurants. Son travail représente une multitude de tâches qui sont orientées autour de la création et communication avec une communauté, et le développement de la marque et la relation avec elle auprès des interlocuteurs divers (internes et externes à l’entreprise, clients, futurs clients…).

Au quotidien, le Community Manager sera amené à animer la communauté et veiller à sa bonne cohésion, à développer la notoriété de l’entreprise, des marques et produits, à superviser ou accompagner le développement technique et fonctionnel de la plateforme, et à établir une analyse sur la base d’un reporting, afin de proposer des nouvelles actions à la Direction.

En parallèle de toutes ces tâches, le Community Manager doit procéder à une veille sur internet, suivre les concurrents et nouvelles tendances. Son rôle est essentiel pour identifier les nouvelles opportunités en termes de visibilité, pour éviter que l’entreprise donne une image négligée sur les réseaux.

Aujourd’hui, c’est quoi un Community Manager ?

Les marques et entreprises présentes sur internet ont besoin de pouvoir gérer les interactions qui les concernent : les commentaires des internautes, la visibilité des produits et présence sur les différents portails. Tous ces éléments sont d’autant plus importants que la réputation et la notoriété se mesurent grâce à leur gestion. Le Community Manager entre en jeu à ce moment-clé de la vie de l’entreprise, quand elle commence à susciter de nombreuses réactions. A peine après 5 ans d’existence, désormais cette fonction est légalement reconnue. La fiche descriptive vient d’être mise en ligne par Pôle emploi, qui désormais présente le métier de Community Manager en France, après les Etats-Unis.

Infographie : Synthèse des tâches d’un community manager

community managerSource : aetherconcept.fr

Le portage salarial, un fonctionnement idéal pour les métiers freelances

Afin de permettre aux indépendants et consultants d’exercer leur activité tout en gardant une soupape de sécurité au niveau salarial, les entreprises de portage offrent cette possibilité, c’est le cas d’ACPI par exemple. Par une relation contractuelle, le porté peut continuer à exercer son métier et à prospecter de nouveaux clients, tandis que l’entreprise de portage gérera intégralement les aspects administratifs, la facturation des prestations fournies aux clients, le calcul du salaire avec cotisations sociales et le versement de ce dernier au porté. Idéal pour les indépendants, il est aussi une solution pour les personnes sans emploi ou qui souhaitent, à l’arrivée de la retraite, continuer à exercer une activité professionnelle.

Quels sont les atouts du portage salarial pour le Community Manager ?

Le métier de Community Manager est très récent, et les sociétés font de plus en plus appel à ces services pour leur veille et réputation internet, parfois en mandats ponctuels ou plus réguliers.

La formule du portage salarial s’adresse principalement aux community managers qui génèrent d’importants honoraires. En effet, le portage salarial correspond à des experts qui ont des honoraires minimum de 300 €/ jour.

S’inscrire dans une entreprise de portage salarial permet au Community Manager de gérer son portefeuille de clients et de s’affranchir de subordonnés directs. Il aura plus de temps pour gérer ses activités car l’entreprise s’occupe de tout ce qui concerne l’administratif, les finances et la fiscalité. De réels avantages qui profitent aussi à l’entreprise, qui pourra bénéficier des services d’un Community Manager avec une approche différente et parfois un oeil neuf sur la stratégie de visibilité web.