Forum de Davos : 2014, une année hautement technologique


Du 22 au 25 janvier 2014, le 44e forum de Davos a réuni tous les acteurs de la nouvelle technologie de pointe. Ce fut l’occasion d’observer que le secteur s’élargit de plus en plus et commence à investir d’autres secteurs. D’après le Conseil de l’Agenda Global du Forum Économique mondial, les tendances technologiques marqueront bel et bien cette nouvelle année.

La technologie « portative » : les « Wearable Device »

Pour permettre aux consommateurs de gérer eux-mêmes leur santé et leur forme, les bracelets Fitbit ont fait leur preuve. À cela s’ajoutent les Google Glass et autres gadgets portatifs qui nous permettent désormais de surveiller le cycle du sommeil ou les problèmes d’hyper calorie. En 2014, ces outils s’adaptent à la forme du corps humain et deviennent invisibles et non intrusifs pour en faciliter l’utilisation dans tous les endroits envisageables : capteurs dans les fibres des vêtements de sport, tatouage temporaire pour veiller sur la santé, chaussures haptiques à semelles capteurs, etc.

Les nanostructures en fibre de carbone

Pour limiter le taux d’émission de carbone des véhicules, les nanostructures en fibres de carbone entrent en jeu pour diminuer à 10 % le poids de l’engin. En effet, une voiture plus légère pollue moins parce que le taux de CO2 émis diminue également.

Le processus de désalination de l’eau

Les sources en eau se tarissent et les techniques de désalination sont sans cesse renouvelées pour limiter la consommation d’énergie. Les nouvelles procédures permettent également d’exploiter la saumure produite en tant que ressource qui équivaut aux métaux précieux de type uranium, lithium ou magnésium.

L’air comprimé pour stocker l’électricité

Pour stocker le surplus d’énergie électrique produite par les nouvelles sources d’exploitation énergétiques comme le solaire ou l’éolien, de nouvelles technologies comme le stockage par air comprimé  (qui fait que des sociétés comme http://www.af-belgium.be/fr/ ont encore de bons jours devant elles) seront de plus en plus performantes. Les professionnels misent également sur les piles de stockage d’énergie chimique en grande quantité et le stockage magnétique supraconducteur.