La raison d’être en entreprise


La raison d’être désigne la façon dont une entreprise désire mener une action clé dans la société, autre que son activité économique. Cette raison d’être a motivé certaines entreprises à prendre une part active dans le développement communautaire. C’est le cas par exemple du groupe Carrefour, qui a inscrit au sein de ses statuts « la transition alimentaire pour tous », afin d’apporter un plus à la société de par son existence.

Les atouts de la raison d’être

Lorsqu’on se réfère à l’un des sondages de l’Institut d’études opinion et marketing en France au sujet de la raison d’être des entreprises, le constat est clair. 95 % des Français interviewés disent espérer de la part des entreprises qu’elles s’engagent de leur propre gré en faveur des enjeux communautaires. La raison d’être doit donc être une priorité pour les entreprises qui vivent dans un environnement économique capitalisé. Elle est un outil assez stratégique pour toutes entreprises sérieuses et pourrait constituer un excellent levier de performance.

Lire également : Les bonnes raisons pour revendre sa voiture neuve

De plus, une bonne raison d’être doit pouvoir amener les entreprises à mener une lutte acharnée à l’encontre de la désintermédiation. A travers la raison d’être des entreprises, celles-ci pourront apporter une dimension sociale à leurs divers projets de croissance. Aussi, la raison d’être permet à toute entreprise d’attirer et de fidéliser la clientèle, ainsi que les collaborateurs qui ont en commun le partage des mêmes valeurs. Même si une raison d’être confère un réel sens aux actions de certaines entreprises, elle n’est pour d’autres qu’un simple slogan qui n’impacte que faiblement la société.

La formalisation d’une raison d’être

Pour formuler la raison d’être de votre entreprise, vous devez suivre un processus. Une bonne raison d’être doit être le fruit de longs moments de réflexion. C’est certainement pour cela que certains spécialistes qualifient la raison d’être des entreprises comme étant leurs colonnes vertébrales. D’autres affirment à cet effet qu’avant de formuler la raison d’être d’une entreprise, il faut pouvoir comprendre correctement le « pourquoi » de sa création. Il s’agit ici de définir de la façon la plus claire possible, ce que votre entreprise apporte réellement à l’humanité.

A lire en complément : 3 moyens de gagner sa vie sur internet

D’autres spécialistes recommandent de formuler la raison d’être en cherchant à trouver le bon équilibre entre ce qui importe le plus à l’entreprise (le profit) et son rôle dans les enjeux sociaux. Toutefois, il faut veiller à ne pas tomber dans ce qu’on appelle « le greenwashing », qui consiste à formuler une raison d’être « no sens », parce qu’on est trop prudent. En plus, la raison d’être de toute entreprise doit être fortement ambitieuse et assez pertinente.

Il ne faut pas oublier de formuler la raison d’être de votre entreprise de façon collective. Alors qu’un PDG peut présider une entreprise pendant 5 à 6 années en moyenne, la raison d’être de l’entreprise peut durer jusqu’à 20 années. C’est donc l’ensemble des associés, employés et collaborateurs qui doivent participer à l’élaboration de cette raison d’être. Il en va de l’opinion des clients en particulier et de la société en général vis-à-vis de l’entreprise.