Les bienfaits du sport : zoom sur le volley-ball


Le volley-ball est de plus en plus pratiqué en France, comme vous l’avez peut-être constaté depuis la médiatisation des récents matchs de l’équipe de France. Ce sport apporte de nombreux bienfaits, sur le plan physique mais aussi du côté physiologique, alors pour quoi ne pas démarrer avec ce sport.

Remontons un peu l’histoire du volley-ball

C’est en 1895, que le volley-ball est né. William G Morgan décida un jour de s’inspirer du tennis et du basket et d’inventer un sport qui réunissait le meilleur de ces deux sports à ses yeux.

Le premier championnat du monde de volley-ball eut lieu, en 1949 et est devenu depuis une discipline olympique à part entière. Aujourd’hui, c’est plus de 250 millions de licenciés à travers le monde depuis les années 80.

Les bases du volley-ball et ce qu’il apporte

Ce sport peut se pratiquer à tout âge et partout. Que ce soit en intérieur ou sur la plage peu importe tout est possible.

Les avantages du volley-ball

Le sport idéal pour améliorer ses réflexes, sa vitesse, mais encore sa coordination et sa concentration. Étant un sport collectif, il est important d’avoir un esprit d’équipe et emmener son équipe au plus loin.

C’est un sport que l’on peut pratiquer dès le plus jeune âge, grâce au baby-volley, et jusqu’à pas d’âge, de nombreuses équipes de senior existent.

Inconvénients du volley

Il y a tout de même des risques de blessures au volley, ce sont des entorses au niveau des poignets, des doigts, des avant-bras et des genoux. Afin d’éviter cela il est bon de faire un bon échauffement et de ne pas pousser son corps à bout, sans oublier les protections comme une paire de bonnes genouillères de volley.

Un allié minceur

Un sport idéal pour ceux qui tiennent à leur ligne, le volley-ball fait travailler tout le corps. C’est un sport qui tonifie et développe les muscles.

Au volley-ball on travaille les fessiers et les cuisses durant les déplacements. Les abdominaux, les bras et les lombaires sont aussi beaucoup sollicités

À tout cela s’ajoute la dépense énergétique et donc calorique. Il s’agit d’être en action tout au long d’un entraînement ou d’un match, les volleyeurs ne sont jamais statiques

Si vous pratiquez le beach-volley l’été, cela relève parfois du défi, les mouvements nécessitent d’êtres amplifiés, les appuis sont moins stables et il est difficile de se déplacer facilement sur la plage.

La fatigue se ressentira plus rapidement. Mais les calories vont défiler, elles aussi plus rapidement et c’est ce qui est motivant.

À vos baskets et à vous de jouer !