Découvrir les réalisations de l’artiste Charlotte Perriand


Charlotte Perriand est une source d’inspiration pour certains jeunes designers contemporains. Cette dame passa sa vie à concevoir plusieurs mobiliers à la fois ergonomiques et esthétiques pour des espaces de vie zen. Intéressée par le bon gout, cet artiste décoratrice conçut aussi de nombreux accessoires de décoration pour créer une atmosphère luxueuse. Sa longue carrière permet également d’apprécier sa personnalité joviale et surtout sa prévenance.

La carrière de Charlotte Perriand

Charlotte Perriand naquit en 1925. Ses géniteurs exerçaient des métiers de création, ils travaillaient en effet dans la confection et étaient assez connus pour leur travail. Évoluant dans l’atelier de ses parents, la jeune femme grandit dans un univers où l’approche créatrice constituait un gagne-pain. Cela la poussa à poursuivre plus tard ses études à l’Union centrale des arts décoratifs. Une fois diplômée, elle commença à exposer certains des mobiliers conçus par ses soins.

Grâce à son succès grandissant, elle rencontra Pierre Jeanneret et Le Corbusier. À l’aide de ces deux personnages, elle put exploiter librement sa créativité. Fruit de cette collaboration, elle mit au point le Tabouret pivotant LC8. Ce mobilier métallique constitue un des œuvres emblématiques de l’artiste.

Vers 1955, elle partit au Japon et y vivra pendant environ un an. Durant ce long séjour, elle s’intéressa à l’architecture moderne et aux aménagements d’espaces intérieurs. Elle se passionna alors à la création de salons de thé alliant style occidental et Nippone. L’artiste a également élaboré une table extensible en bois aux lignes épurées. Après une longue carrière de 74 ans, elle s’éteignit paisiblement à Paris à 96 ans.

Se munir de certaines de ses créations

Les œuvres de Charlotte Perriand meublent actuellement de nombreux palais d’État et de grandes entreprises respectées. Ses mobiliers avancent un style élégant qui sied aux bureaux les plus distingués. Pour s’en munir, il faut absolument frapper aux bonnes portes. Peu d’établissements vendent ce type de marchandise et même les négociants en art n’ont souvent pas des spécimens en main.

Il existe toutefois certaines institutions financières qui se spécialisent dans le commerce d’œuvres d’art. Grâce à leurs réseaux de partenaires, il est possible d’acquérir un œuvre spécifique. Ces entités disposent d’ailleurs d’un catalogue de création pour chaque artiste qui intéresse sa clientèle.