Management persuasif : définition


En entreprise, plusieurs styles de management sont désormais classés en fonction du profil du manager et de ses méthodes auprès des collaborateurs. Parmi les styles de management les plus connus, le style directif (ou autoritaire, le style délégatif, le style participatif et le style persuasif, objet de notre article aujourd’hui. Découvrez avec nous tous les tenants et les aboutissants du style de management persuasif.

Management persuasif : caractéristiques

Parmi les 4 types de management les plus reconnus et appliqués au monde, on vous présente le management persuasif. Qu’est-ce que ce genre de management implique et quelles sont ses caractéristiques, ses avantages et ses limites ?

A lire en complément : Quel avenir pour l'éclairage LED ?

Le management persuasif vient de “persuasion”, un mot fort qui décrit bien ce type de management. Le manager persuasif va avoir pour rôle essentiel d’encourager ses collaborateurs à se dépasser dans leur travail, pour l’intérêt commun de l’entreprise et des collaborateurs.

Un style de management basé sur la persuasion

Afin de remplir les objectifs de l’entreprise, divers moyens sont connus. On dit que la fin justifie les moyens : dans le cas du management persuasif, il s’agit bel et bien de mettre en oeuvre les moyens nécessaires pour obtenir des résultats.

A lire également : Agent d'escale : le métier et la formation

Le manager persuasif va donc utiliser son pouvoir de persuasion en sachant être convaincant, pour que son équipe le suive dans la poursuite des objectifs de l’entreprise. Le management persuasif est aussi appelé informatif dans certaines entreprises.

Informer et convaincre une équipe

L’information circule auprès des collaborateurs et de l’équipe : le personnel est géré de cette manière, essentiellement par la transmission d’informations. Ces informations vont faire naître chez les collaborateurs le désir de se donner à 100 % pour l’intérêt de l’entreprise.

Le relationnel et la communication sont au cœur du management persuasif. Un bon manager persuasif a typiquement un charisme qui emmène les collaborateurs de l’entreprise dans la direction qu’il souhaite, sans effort particulier. La persuasion est un art : convaincre par la parole est le qualité première d’un manager persuasif.

Décrypter le management persuasif

Dans une entreprise où le management persuasif est utilisé pour atteindre des objectifs communs, les informations circulent avec fluidité. Le management persuasif encourage fortement la communication à double sens, aussi bien verticalement qu’horizontalement.

Ainsi, la hiérarchie et les collaborateurs sont en théorie au même niveau d’information. Avec diplomatie et tact, le manager sait mettre en place un leadership dynamique et percutant. Le manager se présente comme un guide pour ses équipes tout en les valorisant.

Les collaborateurs, grâce à leur sentiment d’appartenance à l’entreprise, sont naturellement attirés vers le souhait de mettre tout en oeuvre pour offrir au mieux leurs compétences. S’investir en tant que collaborateur au sein d’une entreprise à management persuasif est plébiscité, ainsi que les idées innovantes et les propositions qui améliorent la productivité.

Une relation de confiance

Avant de vouloir persuader et convaincre, une relation de confiance doit être établie entre la hiérarchie, le dirigeant, les collaborateurs et toutes les équipes.

Un manager charismatique et ayant confiance en ses collaborateurs va pouvoir les “coacher” et montrer l’exemple. Il inspire tout en cultivant des liens de confiance avec ses équipes. Après avoir établi cette base, le manager peut employer les méthodes nécessaires pour encourager les salariés à donner le meilleur d’eux-mêmes. La psychologie est de mise si l’on veut opter pour le management persuasif.

En étant valorisés et écoutés au sein d’une relation sincère et cordiale de confiance, les employés comprennent la relation donnant-donnant. L’argument gagnant peut alors être entendu par les employés.

Un bon manager persuasif ?

Pour devenir un bon manager persuasif, voici quelques traites de personnalité à retenir :

  • Le charisme du manager est essentiel ;
  • Un leadership influent est également primordial ;
  • Un recul sur les aspects psychologiques et le relationnel humain ;
  • Un sens de l’organisation et de la rigueur ;
  • Un bon feeling pour savoir négocier en trouvant les bons arguments ;

Être un bon manager persuasif peut s’apprendre notamment via des formations. Cela dit, une personnalité adaptée au management persuasif peut aussi être naturelle et innée.

Mettre en place un style de management persuasif

Certaines situations sont plus propices que d’autres au management persuasif. Il est intéressant de se pencher sur ce style en fonction de la situation, des objectifs à atteindre et des tempéraments en présence au sein de l’équipe de collaborateurs.

Lorsque des collaborateurs sont fortement en demande de soutien et de guidage, le management persuasif vient offrir une béquille de confiance qui redonne une perspective à l’équipe.

Si en tant que manager vous souhaitez recréer un sentiment d’appartenance de la part de collaborateurs, le style persuasif peut vous aider.

À l’inverse, d’autres situations ne se prêtent pas à la proposition d’un tel style de management. Mal mis en place et amené maladroitement, le management persuasif peut conduire au développement de frustrations et à des jugements de valeur. Si par exemple les prises de décisions se font sans concertation suffisante et sans valoriser la prise d’initiative ni l’autonomie des employés, la confiance peut être brisée.

Avantages et inconvénients du management persuasif

Le management persuasif a de nombreux avantages :

  • Il fait monter les collaborateurs en compétences ;
  • Il fédère une équipe autour d’un projet en encourageant les initiatives ;
  • Il remotive les collaborateurs en donnant une perspective ponctuelle et nécessaire ;
  • Il redonne confiance en eux à certains profils talentueux.

Cela dit, ce type de management a aussi ses limites :

  • Très centré les informations et les problématiques internes, ce type de management peut vite être détaché de la réalité extérieure ;
  • L’implication et la confiance peut amener du flou dans la délimitation entre vie professionnelle et vie personnelle ;
  • La communication étant mise à l’honneur, les débats et les réunions peuvent être chronophages ;
  • La motivation créée par le management persuasif peut être aveuglante pour un manager, qui aura tendance à se donner lui-même à 100 % sans savoir lever le pied.

Un bon manager, quel que soit le type de management d’entreprise pour lequel il opte, est censé pouvoir déceler le meilleur moment pour appliquer telle ou telle méthode de management.

En tant que manager, n’hésitez pas à vous faire conseiller par un professionnel en effectuant une formation en management.