Harcèlement au travail : un notaire harceleur condamné


harcèlement

L’homme a 64 ans et vient d’être condamné à quatre mois de prison avec sursis par le Tribunal correctionnel de Versailles pour harcèlement moral. Ses victimes ? Ses deux associées et quatre employées. L’homme est notaire et travaillait à Triel-sur-Seine dans les Yvelines. Il convient d’utiliser le passé désormais pour parler de son activité puisque sa peine est assortie d’une interdiction d’exercer son métier pendant 5 ans et deux ans de mise à l’épreuve avec obligation de se faire suivre et soigner. Le harcèlement au travail est malheureusement encore un tabou qu’il est temps de dévoiler, cette affaire fait donc office d’exemple pour les victimes !

Un harcèlement quotidien, des victimes apeurées

Les deux associées de ce notaire ne supportaient plus les brimades et le harcèlement constant dont elles étaient victimes. Celui-ci ne cessait de se moquer d’elles et notamment de l’une d’entre elles qui est un peu ronde. Il n’hésitait pas à utiliser les termes de « cocotte, gourde ou faux derche » pour nommer les femmes qui travaillaient à ses côtés ou s’amusait a faire sonner tous les téléphones du bureau pour les faire courir dans tous les sens. Et puis, il y a eu des brimades physiques avec des coups de pieds aux fesses ou des portes claquées sur les doigts.

Il nie tout en bloc

Face à ces accusations, le notaire a tout nié en bloc. Il a certes reconnu les avoir « traitées de langues de vipère mais c’était par réaction. Elles me disaient que j’étais gâteux. A chaque fois qu’on m’invectivait, je répondais ». Pour lui donc, il n’a jamais dépassé les bornes mais s’est juste contenté de se défendre.
Les deux associées avaient déjà déposé une main courante en 2008 puis s’étaient adressées à la chambre des notaires, sans suite. En 2012, elles avaient déposé plainte directement auprès du procureur de la République.