L’avenir des établissements publics est-il compromis par l’émergence des centre des formation privés ?


formation-ecole-42

Voilà maintenant 3 ans que l’école 42, établissement d’auto-formation dans les domaines de l’informatique et des réseaux, s’est installée à Paris pour le plus grand plaisir de nombreux passionnés. Depuis 2013, l’école de Xavier Niel ne fait que parler d’elle dans le secteur éducatif puisque pour la première fois, l’établissement ne comprend pas d’enseignants.

Mise en place en 2013, l’école est désormais l’une des références Française de l’informatique, alors comment ce nouveau mode de fonctionnement a réussi à convaincre de nombreux étudiants venant de la France entière ? Comment ce nouveau modèle éducatif attire-il chaque années de nouveaux adeptes et pourquoi le secteur public ne change pas son dispositif ?

Un nouveau modèle éducatif qui fait la différence

On ne parle que d’elle dans le secteur du web, représentée comme l’université la plus professionnalisante d’informatique en France, l’école 42 est aujourd’hui l’établissement en vogue. Pour preuve, l’ouverture d’une branche est prévue pour la rentrée prochaine au coeur de la Silicon Valley. L’idée est simple, retirer les enseignants pour laisser les élèves proposer des idées et se corriger eux-mêmes par la suite.

La transmission de savoir comme nous avons l’habitude de le voir dans nos écoles actuelles n’est pas présente puisqu’elle est remplacée par l’esprit de collaboration.

L’émergence des centres de formation privés

L’éducation Française n’est donc pas à la pointe de la technologie ? A vrai dire, non. Depuis la création de l’école, il n’y a eu aucune remise en question du système. Les cours sont similaires avec un professeur installé devant une classe d’élève. Des formations pour adulte à Chambéry ou encore des centres de formation partout en France propose leurs propres formations pour garantir une qualité d’enseignement bien différente de ce qu’il est possible de trouver à université.

Alors, combien de temps encore allons-nous devoir garder ce même type d’enseignement en établissement public ? A voir dans plusieurs années..