Installer un monte escalier: une tâche compliquée


monte escalier

Installer un monte escalier chez soi permet de récupérer une liberté de mouvement et une sécurité optimale lorsque l’on a quelques difficultés à se déplacer. Il existe plusieurs types d’appareils qui s’installent sur des escaliers droits, courbes, ou même en extérieur et la difficulté, ainsi que le temps d’installation, dépend du modèle choisi.
L’installation d’un fauteuil monte escalier est un travail minutieux qui peut prendre de 1 à 2 heures, pour les installations les plus simples, et jusqu’à 1 ou 2 jours lorsque cela est un peu plus compliqué.

Les différents types de monte-escaliers

Il existe deux principaux types de monte-escaliers : les fauteuils monte-escalier et les monte-escaliers à plateforme, selon la configuration de votre escalier, ils pourront soit le longer, soit monter à la verticale. Ce sont des appareils électriques et munis de batteries, certains modèles sont même équipés d’une ceinture de sécurité et d’un coupe-circuit, pour une plus grande sécurité.  La pose sera plus ou moins longue et difficile selon le type de monte escalier à installer et surtout selon la configuration des lieux.

Les précautions à prendre

L’installation d’un monte-escalier nécessite la pose d’un rail de circulation, fixé au mur, et qui suit la forme de l’escalier. Une fois le rail posé, on y adapte soit le fauteuil, soit la plateforme. Ces travaux conséquents qui peuvent toucher à la structure de l’habitation doivent être effectués dans les règles de l’art. Même si il est possible légalement pour un particulier d’installer lui même un monte escalier ,dans la pratique l’opération s’avère périlleuse. Ceci d’autant plus que la garantie constructeur ou concessionnaire ne s’applique que sur les appareils ayant été posés par des professionnels agréés. Enfin, il faut savoir qu’un taux de TVA réduit s’applique à ce type de travaux, cette économie substantielle pousse la plupart des particuliers à faire appel à des installateurs professionnels.