Actu

Ne plus souffrir à la hanche grâce aux prothèses

Les avancés de la médecine

Le secteur médical a connu d’importants progrès. En effet, on assiste au quotidien à la découverte de nouvelles méthodes de thérapie et de techniques d’opération mais aussi de médicaments. Ceci donne aux professionnels de la santé la possibilité de guérir des maladies qui jadis étaient considérées mortelles. Par exemple, les hépatites et les cancers n’ont plus de secrets pour les médecins. Les chirurgiens sont capables d’enlever n’importe quel type de cellule cancéreuse quel que soit l’organe dans lequel elle se trouve, il suffit que le cancer soit détecté tôt. Les personnes atteintes de sida peuvent être bien portantes et faire leurs activités avec les médicaments antirétroviraux. Une nouvelle thérapie qui empêche la contamination du virus du sida de la mère à l’enfant a été découverte. Ce qui diminue considérablement le taux de prévalence de cette maladie. On note une diminution de la mortalité maternelle et infantile grâce à l’amélioration des soins apportés à la femme enceinte, les campagnes de vaccination jouent aussi un grand rôle sur l’amélioration de la santé publique. Les personnes à mobilité réduite peuvent retrouver toute leurs capacités mobiles avec les prothèses.

Pourquoi utiliser une prothèse

A découvrir également : Comment faire le choix du cartable scolaire de son enfant ?

Les prothèses offrent aux handicapés mobiles et aux personnes qui ont perdu un de leurs membres suite à un accident de retrouver leur autonomie. En effet, on peut utiliser une prothese du genou afin de remplacer un genou défectueux. On peut également s’en servir pour guérir des douleurs articulaires comme l’arthrose et autres. D’ailleurs, elle constitue le seul remède pour soulager les douleurs et guérir complètement une articulation abîmée. Pour plus de renseignements, consulter le site prothese-hanche.com. Il faut savoir qu’il existe des prothèses pour tous les membres inférieurs et supérieurs, ainsi on retrouve des prothèses pour bras, hanche et genou. Il y en a également pour toutes les tailles.

Les différentes types de prothèses pour la hanche

Il existe plusieurs types de prothèses de hanche, chacun adapté à un besoin spécifique. La plus courante est la prothèse totale de hanche (PTH), qui remplace l’ensemble des parties articulaires endommagées par une nouvelle articulation artificielle. Elle est généralement recommandée aux patients atteints d’arthrose ou d’une luxation congénitale.

A voir aussi : Aubagne, la cité de Marcel Pagnol

Une autre option est la prothèse partielle, aussi appelée hémi-plastie. Dans ce cas, seule une partie du fémur et du bassin est remplacée par des composants artificiels. Cette technique peut être utilisée lorsque seul le côté supérieur ou inférieur de l’articulation est touché.

Il existe aussi des prothèses personnalisées pour les patients dont l’anatomie diffère considérablement de celle d’un individu moyen. Ces modèles sur mesure permettent un ajustement parfait et peuvent garantir une récupération plus rapide.

Le choix entre ces différentes options dépendra principalement de l’état général du patient et du niveau d’endommagement constaté dans son articulation. Il faut donc que le chirurgien évalue chaque situation individuellement avant toute intervention.

Lorsque le patient a opté pour une intervention avec pose d’une prothèse, un certain nombre d’examens préalables doivent être réalisés afin que tout se passe au mieux lors de l’intervention elle-même : bilan sanguin complet, consultation ophtalmologique afin qu’il n’y ait pas de confusion visuelle post-opératoire, radiographie et scanner pour bien visualiser l’articulation.

L’opération nécessite une anesthésie générale ou régionale. Elle dure entre une heure et deux heures trente selon la complexité de chaque cas. Les éléments endommagés sont retirés puis remplacés par la prothèse choisie au préalable.

Après l’intervention, le patient est suivi de près afin de s’assurer qu’il n’y a pas de complications post-opératoires. Une période de réadaptation avec un kiné est nécessaire avant que le patient ne retrouve son autonomie complète.

Les avancées en matière d’équipements médicaux ont permis aux patients souffrant de douleurs chroniques à la hanche d’avoir accès à des solutions efficaces pour améliorer leur quotidien. Les différentes options disponibles signifient aussi que chacun peut trouver une solution adaptée à sa situation individuelle, permettant ainsi un véritable regain d’autonomie et une qualité de vie meilleure.

Comment choisir la prothèse adaptée à votre situation personnelle

Le choix de la prothèse dépendra principalement de l’état général du patient et du niveau d’endommagement constaté dans son articulation. Pensez à bien patienter, certains patients peuvent bénéficier d’une PTH, mais certains cas nécessitent une hémi-plastie ou une autre option personnalisée. Par exemple, si le patient a une forte activité physique ou s’il est très jeune, il peut être préférable d’opter pour une solution plus durable en termes de résistance à l’usure et aux chocs.

Les patients souffrant d’autres problèmes médicaux doivent aussi prendre en compte ces facteurs avant de décider quelle option sera la mieux adaptée à leur cas personnel. Les maladies chroniques telles que le diabète, la cardiopathie ou la polyarthrite rhumatoïde peuvent avoir un impact sur l’intervention et la période post-opératoire. Les patients souffrant de pathologies cardiaques doivent ainsi obtenir un avis favorable auprès de leur cardiologue afin qu’ils puissent subir sans risque cette chirurgie.

Les aspects financiers sont aussi importants à considérer : tous les types de prothèses ne sont pas couverts par les mêmes assurances maladie ni proposés aux mêmes tarifs selon les pays. Pensez à bien consulter son médecin traitant pour savoir quelles options rentrent dans sa gamme budgétaire.

Les chirurgiens devront aussi évaluer la qualité des os, leur densité ainsi que l’âge du patient. Les patients plus jeunes ont tendance à être plus actifs et doivent donc utiliser une prothèse qui résiste mieux aux mouvements quotidiens. Les patients âgés peuvent opter pour les options moins chères car ils sont moins actifs physiquement et n’exigent pas autant de flexibilité dans leurs activités quotidiennes.

Pensez à bien déterminer la meilleure option pour le bien-être du patient. Les avancées en matière d’équipements médicaux permettent aujourd’hui à chacun de trouver une solution adaptée à sa situation personnelle, améliorant ainsi considérablement son quotidien.