Immo

Quelle est la rentabilité des maisons de vacances et des locations saisonnières ?

D’une année à l’autre, le marché immobilier résidentiel est devenu l’un des marchés d’investissement les plus bénéfiques. Pour une première fois, le revenu annuel moyen des investissements dans les locations de vacances a atteint 56 000 dollars à la fin de 2021. Choisir d’investir dans les locations saisonnières peut donc s’avérer très avantageux et bénéfiques aujourd’hui. Vous souhaitez investir dans les locations saisonnières ? Dans cet article, nous examinons le degré de rentabilité des investissements immobiliers dans les maisons de vacances et des locations saisonnières.

Faut-il investir dans les maisons de vacances et les locations saisonnières ?

En choisissant d’investir dans les locations saisonnières, vous jouissez d’une rentabilité location saisonnière très florissante. En effet, les maisons de vacances représentent une source de revenus régulière. Selon des données collectées par la société AirDNA, le revenu annuel moyen des locations de vacances à court terme a atteint 56 000 dollars à la fin de 2021.

A lire également : Les démarches pour déclarer un syndic bénévole

De même, le marché des locations saisonnières est très stable. Vous avez la possibilité de profiter d’une augmentation de vos capitaux propres à long terme sans aucun risque d’inflation. En effet, le marché de l’immobilier résidentiel évolue à un rythme plus rapide que l’inflation. L’année 2021 est la preuve parfaite pour justifier ce fait. Alors que nous étions en pleine épidémie, le marché immobilier résidentiel a enregistré de meilleures performances qu’au cours des 15 dernières années.

D’un autre côté, en investissant dans les locations de vacances, vous avez droit à plusieurs avantages fiscaux. Vous bénéficiez des mêmes déductions et des mêmes amortissements fiscaux que les autres investisseurs immobiliers. Néanmoins, selon la règlementation de logement saisonnier, votre bien devrait être loué pendant 14 jours minimum dans chaque année.

A découvrir également : Pourquoi investir dans les logements meublés ?

Quels sont les potentiels inconvénients à prendre en compte ?

D’abord, il est nécessaire de vous inscrire sur les principales plateformes de location à court terme. De plus, certaines municipalités locales ou associations de propriétaires imposent souvent des limites concernant les locations saisonnières. En effet, certaines municipalités souhaitent préserver les locations à long terme afin d’éviter une inflation trop forte du prix des loyers. Veuillez donc prendre connaissance de la réglementation de votre région.

En outre, vous pouvez connaitre des dégradations plus fréquentes en raison de la saisonnalité et de la concurrence accrue sur le marché. Vos revenus peuvent alors être irréguliers voir dépendants de votre dynamisme sur le marché. De même, vous êtes tenu de coordonner les calendriers et les clients, de stocker vos fournitures et de meubler entièrement chaque maison. Par conséquent, vos dépenses pourraient parfois atteindre le double de vos recettes.

Combien pouvez-vous gagner avec des maisons de vacances ?

En prévision, vous pouvez percevoir un revenu mensuel de 1000 euros pour une maison située près de Dinard. Par contre, vous pouvez louer votre villa jusqu’à plus de 85.000 € par mois dans les régions privilégiées par les vacanciers aisés, comme Saint-Tropez ou Cannes. En général, la rentabilité de votre location saisonnière dépend de la situation géographique de votre investissement et du dynamisme de votre gestion.

Supposons que vous avez investi une somme de 300 000 euros dans un appartement de 40 m² à Paris. Admettons maintenant que vous avez réussi à louer cet appartement pendant 20 semaines contre un loyer moyen de 800 euros la semaine. Soit approximativement 115 euros la nuitée. Durant ces 20 semaines, vous allez réaliser un revenu annuel de 16 000 euros. Le calcul se présente donc ainsi : 16 000 / 300 000 * 100 = une rentabilité brute de 5,3 %.

Comment calculer la rentabilité nette de votre location saisonnière ? 

La rentabilité nette est différente de la rentabilité brute de votre location saisonnière. Par exemple, votre rentabilité brute est de 5,3 %, soit 16 000 euros. Pour obtenir la rentabilité nette, vous devez déduire vos charges et vos dépenses (entretien du logement, impôts, investissement mobilier, etc).

À ce calcul s’ajoutent aussi les déductions forfaitaires auxquelles vous avez droit en tant que loueur de meublé de tourisme. Si vos recettes ne dépassent pas 32 600 euros, les déductions forfaitaires sont de 50 %.

Quels sont les facteurs qui déterminent vos tarifs ?

Pour fixer des tarifs concurrentiels et rentables, vous devez notamment tenir compte de  :

  • La règlementation sur la location saisonnière dans votre région
  • Les déductions fiscales, les taxes et le prix de vos différentes assurances
  • Le type de logement et la qualité des meubles
  • Les diverses charges quotidiennes (factures d’électricité, d’eau, d’internet, etc.)
  • La concurrence sur le marché

En réalité, l’élaboration d’une solide stratégie de tarification peut vous aider à mieux garder le doigt sur le pouls de votre marché. Plus vous êtes capable de contrôler le marché, plus vous pouvez fixer des tarifs compétitifs et rentables.