Actu

Quelles sont les normes et réglementations à respecter lors de l’utilisation de peintures de marquage au sol ?

L’utilisation de peintures de marquage au sol constitue un élément dominant de la sécurité routière. En principe, le marquage au sol permet de mettre en place une signalisation normalisée, que ce soit dans un espace public ou privé. Toutefois, les règles qui régissent la mise en place de ce type de signalisation varient en fonction de ce dernier. Aussi, lorsqu’il est question de voie publique, c’est le Code de la route qui est appliqué. Par contre, lorsqu’il s’agit d’un marquage dans un espace privé comme dans un entrepôt ou autres, ce sont les codes et les normes basés sur un code couleur qui s’appliquent. Mais concrètement, quelles sont les normes et règlementations à respecter lors de la mise en place d’un marquage au sol ? Les réponses dans cet article.

Le marquage au sol en usage routier

En principe, le marquage au sol dans le cadre d’une signalisation routière dépend principalement du Code de la route. De ce fait, seule la signalétique validée et homologuée par ce dernier est utilisée dans les espaces publics et routiers. En ce qui concerne les applications, elles sont diverses. En réalité, dans le cadre de la mise en place d’un marquage au sol dans une zone spécifique, il sera important de tenir compte de la fonction de l’espace. Cela est surtout nécessaire, puisqu’il existe des peintures de marquage temporaire et des peintures de marquage au sol permanentes. Dans ce contexte, vous pouvez trouver des peintures adaptées sur Seton. Il est également important de noter qu’il faut suivre des codes couleurs et des tracés adaptés en fonction de la situation. Pour cela, vous serez tenu de suivre le nuancier RAL (Reichsausschuß für Lieferbedingungen), un système de codification des couleurs.

A lire également : Acheter un meuble de bureau au meilleur prix

Dans cette optique, le marquage au sol blanc ou le RAL 9016 est le plus utilisé, notamment pour les écritures et les signalisations horizontales. Pour ce qui est du rouge ou du RAL 3020, il est utilisé pour indiquer un danger imminent ou une interdiction. En ce qui concerne le marquage au sol jaune ou le RAL 1023, il indique un marquage temporaire, un arrêt interdit ou une place réservée. Le marquage au sol bleu ou RAL 5017 est utilisé pour indiquer un stationnement limité ou une personne à mobilité réduite.

A lire également : Comptabilité d'entreprise : tout savoir sur la facture

En principe, le marquage au sol routier est accompagné par l’installation d’éléments prévus pour faciliter la visibilité de la signalisation à bonne distance. Par exemple, un panneau est généralement tenu de correspondre aux couleurs et aux dimensions prévues par le Code de la route. Cela est également valable pour l’implantation du panneau.

En ce qui concerne les produits utilisés pour réaliser les marquages au sol, ce sont les mêmes que ceux utilisés en entreprise. Aussi, en fonction des besoins, il est possible d’utiliser de la peinture, de la résine thermoplastique ou de la résine à froid. À noter que les voies de circulation routière, les parkings et autres doivent être équipés d’une signalisation répondant aux normes prévues par la sécurité routière.

Le marquage au sol au sein d’une entreprise

En principe, c’est l’Arrêté du 4 novembre 1993 relatif à la sécurité et la santé au travail qui encadre la mise en place d’un marquage au sol en entreprise. Il s’agit notamment d’une opération prévue pour réduire au maximum les risques liés à la circulation des individus et des véhicules au niveau d’un même espace. Pour cela, des codes couleur précis sont employés, à l’instar du marquage au sol routier. Ainsi, le RAL 9016 ou le blanc représente le marquage général et les écritures. Le marquage au sol jaune ou le RAL 1023 indique des avertissements et dangers dans la zone. Le marquage au sol rouge ou le RAL 3020 indique une interdiction de passage pour piétons et engins. Le marquage au sol orange ou le RAL 2009 permet de reconnaître une zone de stockage de produits chimiques. Pour davantage d’informations sur le marquage en entreprise, vous pouvez trouver plus d’informations ici.

Il est important de noter qu’à l’instar des marquages au sol, la signalisation en entreprise répond à des règles et des normes strictes qui peuvent faire l’objet de contrôles. Aussi des mesures peuvent être prises en cas de défaut.