Rampe de chargement voiture : comment choisir ?


Les rampes de chargement sont des accessoires très utiles et qui permettent de charger et de décharger des véhicules. Cependant, il n’est pas très facile de choisir un produit efficace et facile à utiliser. Généralement, les rampes de chargement d’une voiture sont en aluminium ou en acier. Dès lors, elles conviennent à presque toutes les utilisations, aussi bien pour les professionnels que pour les particuliers. Voici ce qu’il faut savoir afin de bien choisir votre rampe de chargement voiture.

D’abord, déterminer l’usage de la rampe de chargement

Pour bien choisir une rampe de chargement, il faut se poser la question de savoir quel est l’usage qu’il faudrait en faire. Ici, nous nous concentrons surtout sur l’utilisation que nous pouvons en faire en tant que particulier. Ainsi, il convient de se poser la question suivante : à quel moment avons-nous besoin d’une rampe de chargement ?

En fonction des réponses obtenues, il sera plus facile de miser sur un modèle déterminé. En effet, il faut dire que les rampes en aluminium sont les plus pratiques, surtout lorsque vous ne les utilisez pas très souvent. Ils sont faciles à ranger et vous pourrez y avoir accès facilement pour le chargement de votre engin. De plus, les rampes de chargement en aluminium sont plus résistantes et ne détériorent pas avec le temps.

Prendre en compte le poids de vos rampes de chargement

Le poids du chargement est un élément clé pour le choix de votre rampe de chargement. En effet, une surcharge peut entraîner la rupture de la paire de rampes et créer un danger. Dès lors, le conseil idéal est de ne jamais dépasser la capacité de charge de la rampe. Il faut alors prendre en compte le poids de l’engin, de l’équipement et du chauffeur. Attention à toujours laisser une marge de sécurité de 10 à 20%.

Déterminer la longueur des rampes de chargement

Autre élément indispensable dans le choix de votre rampe de chargement, c’est sans doute sa longueur. Celle-ci est assez facile à déterminer et dépend largement de la hauteur de l’obstacle à franchir. Pour l’angle à franchir, il doit être compris entre 15 et 30%. Au-delà de ce dernier taux, le véhicule a du mal à monter. Un angle en dessous de 15% convient particulièrement pour les utilisations particulières, notamment pour les personnes handicapées. Quoi qu’il en soit, il faut prendre en compte la praticité de la rampe.