Retour sur l’organisation du Salon du livre 2016 à Paris


Le Salon du livre de Paris s’est tenu du 17 au 20 mars derniers dans la Ville lumière. Une 36e édition qui avait pour but de renouer avec une fréquentation en baisse ces dernières années. Pour le coup, les organisateurs du salon ont misé sur un nouveau nom, un nouveau logo, une nouvelle signalétique ainsi que la création de nouveaux squares. Les amoureux de la lecture ont aussi pu profiter de la mise en place d’une nouvelle programmation ainsi que la création d’espaces d’attente.

Réinventer le livre

Vous le savez sans doute, le livre est en pleine déperdition dans les bibliothèques et certaines personnes ne s’y intéressent vraiment plus. L’enjeu était alors de réinventer le Salon du livre afin de lui redonner de l’attractivité et de l’ouvrir sur un large public. Sur le long terme, l’objectif est d’en faire un véritable événement familial regroupant parents et enfants. Pour cette édition 2016, plus de 200.000 participants étaient attendus dont 40.000 jeunes, 1200 éditeurs et 3000 auteurs. De la littérature aux sciences en passant par la bande dessinée qui faisait son grand retour, c’est un total de 200 rencontres qui étaient prévues par jour.

Le retour de la bande dessinée

Avec comme invitée d’honneur la Corée du Sud, grand pays de la bande dessinée, c’est tout l’univers de ce mode de lecture qui était représenté avec pas moins de 27 événements en 3 jours. Les visiteurs ont surtout pu profiter du retour du grand Kim jung Gi ainsi que plusieurs autres auteurs coréens qui ont tous fait les beaux jours de la bande dessinée. Outre la Corée, d’autres pays étaient bien représentés tels que l’Algérie, le Congo Brazzaville avec des auteurs de BD. Pour cette édition du Salon du livre de Paris, la bande dessinée a été consacrée sous tous ses aspects et la diversité était de mise.

Des couacs au niveau organisationnel

Il faut le dire, l’organisation de ce salon du livre n’a pas du tout été facile. Beaucoup de participants se sont plaints, en effet, du manque d’espace. Il était surtout difficile pour certains de se déplacer de stand en stand et il était assez facile de se perdre au milieu de tout ce monde. Cependant, le sentiment de s’ouvrir au monde et d’aller à la rencontre des gens fait que ces considérations passent au second plan. La joie des rencontres étant passée par là. A l’avenir, mieux vaut faire appel à une structure d’organisation d’évènement professionnel sur Paris.