Une nécessaire évolution des porte-conteneurs


Les porte-conteneurs sont les nouveaux monstres des mers. Ces derniers peuvent contenir des milliers de conteneurs et aussi plusieurs milliers de tonnes de marchandises. C’est le résultat de la transformation de nos sociétés. En effet, de plus en plus d’échanges se font entre différentes personnes se trouvant sur des continents bien distincts. Ces derniers se multiplient de plus en plus vu que le volume des échanges est exponentiel. Cela a eu pour conséquence une course au gigantisme chez les armateurs et cela est devenu un gros problème. Toutefois, celle-ci va avoir ses limites à cause des contraintes qui sont à la fois opérationnelles, économiques et logistiques.

Une très grande perte de temps

Ces super porte-conteneurs se caractérisent par leur gigantisme. En effet, ces derniers sont extrêmement longs et larges. De ce fait, ils sont en mesure de contenir un nombre impressionnant de marchandises. Toutefois, cela peut les désavantager dans plusieurs cas de figure. Du point de vue du temps, ces derniers du fait de leur embarcation, resteront pendant très longtemps au quai. De ce fait, il est pratiquement impossible de réaliser des économies d’échelle. Cela prendra trop de temps de faire deux trajets et cela se répercute sur le chiffre d’affaires de l’entreprise. De plus, c’est aussi le cas dans le cadre de la manutention.

Des difficultés pour la manœuvre

De plus en plus de ports s’adaptent pour accueillir ces gros conteneurs. Cependant, cela ne suffit pas. En effet, manœuvrer ces mastodontes ne reste tout de même pas une mince affaire. Compte tenu de leurs dimensions, de leur prise au vent et leur tirant d’eau, il est totalement impossible d’avoir une maîtrise parfaite de ce type de monstre. De plus, il faut savoir aussi que c’est un gros inconvénient lorsqu’il s’agit de traverser le canal de Suez. Pour certains bateaux de ce type, leur taille ne leur permet pas de passer à travers ce canal. Par conséquent, ils sont obligés de faire le tour de l’Afrique afin d’atteindre l’Europe et c’est une énorme perte de temps et surtout d’argent.

Enfin, la multiplication des super porte-conteneurs peut avoir comme conséquence majeure le fait de réduire la massification des échanges notamment à cause de la perte de temps due aux dimensions et à la pénible manœuvrabilité de ces mastodontes. Pourtant, cette massification des échanges est l’un des moteurs de l’économie mondiale. Par conséquent, on peut en déduire qu’à l’avenir, il y aura naturellement de moins en moins de super-conteneurs sur les océans. Le fait qu’ils proposent plus d’inconvénients que d’avantages est un gros frein pour leur développement.