La dépendance, comment lutter contre l’alcoolisme ?


L’alcool est une drogue, il ne faut pas en douter, ni minimiser ses conséquences sur l’organisme. La dépendance n’est pas forcément flagrante. Ce qu’il faut c’est être capable de reconnaître les signes afin de suivre une thérapie ou un traitement pour préserver votre santé.

Le cerveau et la dépendance.

De nombreux chercheurs travaillent sur la compréhension du mécanisme de dépendance. En effet, pour lutter et aider les gens qui sont dans l’impasse, il faut être en mesure de comprendre les interactions qui se déroulent dans le cerveau. Ces études sont très complexes puisque chaque individus réagis différemment face à l’alcool.

Maintenant, comment peut-on savoir que l’on est dépendant ? D’abord, il y a la répétition quotidienne de la consommation de boissons alcoolisées qui peut être vraiment problématique. Puisque c’est à cause de cela que le corps va petit à petit, s’accoutumer à la présence d’alcool et ainsi en demander toujours plus. Les causes de cette consommation peuvent être multiples, c’est pourquoi il est conseillé de consulter un spécialiste qui saura vous orienter vers le bon traitement.

Comment arrêter de boire ?

D’abord, si vous êtes conscients que vous buvez trop (régulièrement et en grande quantité), c’est très bien. C’est la première étape. Commencez à vous nourrir de façon saine et pourquoi pas, boire des cocktails sans alcool. Comme le POM Princess, un cocktail très rafraichissant à base de jus de grenade !

Ensuite il faut impérativement se faire suivre par un spécialiste. En effet, l’abus d’alcool est souvent dû à un mal être plus profond, qu’il faut soigner. Le soutien de votre entourage sera le pilier fondamental de votre réussite. Pour cela, il faut être capable de communiquer avec ses proches. Parler est parfois le meilleur remède. Pour les cas les plus complexes, il est parfois préférable d’avoir recoure à l’hospitalisation.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, préservez vous !