L’optocoupleur : un composant électronique à toutes épreuves ?


Optocoupleurs
Le courant électrique est très puissant et nécessite d’être manipulé pour l’adapter à chaque type d’appareil. Les nouveaux appareils électroniques sont donc dotés de plusieurs composants qui régularisent constamment l’intensité du courant qui les traverse. Certains de ces composants ont pour rôle de relier techniquement deux circuits électriquement différents afin de ne pas les endommager ; ce sont les optocoupleurs. En réalité, la connaissance de ces éléments électriques était réservée aux experts qui fabriquent ou qui réparent les appareils. Mais nous vous les présentons pour vous aider à comprendre les appareils que vous utilisez au quotidien et pour savoir comment en prendre soin et tirer le meilleur d’eux. Cet article vient à point nommé pour donner une explication totale des optocoupleurs. Merci de finir la lecture pour ne plus être ignorant sur les optocoupleurs.

L’optocoupleur, un composant exceptionnel

Les optocoupleurs sont composés d’une diode électroluminescente (émetteur), d’un phototransistor (récepteur) et de l’isolation.

  • L’Émetteur: La DEL fonctionne quand une certaine tension de courant la traverse. Vous verrez alors une petite lumière rouge s’allumer si au moins 1,5 V de tension est émis.
  • Le récepteur : encore appelé le phototransistor, il réagit en présence de la lumière. Composé de 3 secteurs, l’émetteur, la base et le collecteur, le phototransistor fonctionne par étape. Il faut que la base détecte la lumière infrarouge de la Diode électroluminescente pour que l’émetteur du phototransistor converge le courant vers le collecteur. Le courant ne passe donc pas si la DEL ne s’allume pas.
  • L’insolation : ceci représente le seuil maximal d’intensité que la DEL et le phototransistor doivent partager.

Présentation et fonctionnement

Comme l’indique la seconde partie de son nom, l’optocoupleurs assure la jonction entre deux circuits électriques complémentaires tout en communiquant une charge d’un premier circuit au second. Ce transfert se fait grâce à ses deux bords qui représentent une entrée et une sortie. Une partie de l’optocoupleur émet donc une information d’un circuit et le dirige vers le récepteur qui est relié au second circuit. On peut donc conclure le fonctionnement de l’optocoupleur par une relation courant-infrarouge-courant.

A lire également : Optimisez votre référencement avec des images de qualité

Résistance des optocoupleurs

Pour tout appareil, on est très souvent inquiété par sa durée de vie. En ce qui concerne les optocoupleurs, les concepteurs n’inscrivent pas une information pouvant déterminer leur résistance. Et comme on le dit souvent sans nouvelle, bonne nouvelle, on peut affirmer que les optocoupleurs ont une durée de vie indéterminée, mais conséquente. Toutefois, il y a des comportements à adopter pour mieux conserver l’optocoupleur et le faire durer dans le temps.

  • Le courant qui traversera la diode doit être faible
  • La diode et le phototransistor doivent aussi partager une tension pas trop élevée. Il faut se contenter de la capacité de la plaque d’isolation du phototransistor.
  • Ne pas mettre l’appareil dans un milieu avec une température élevée.

A découvrir également : Les tâches principales de l’agence webmarketing