Quelques endroits où faire du camping en pleine nature pendant son voyage au Japon


Il suffit de voir les nombreuses réserves et parcs naturels que dispose le pays du Soleil Levant pour constater qu’il s’agit d’une destination idéale pour les amateurs de camping. Bien sûr, la branche sauvage de cette activité est interdite sur les lieux. Cependant, des établissements ont pris la peine de se pencher sur le problème et de proposer des emplacements en pleine nature accessibles aux vacanciers. À part les endroits qui sont souvent prisés par les étudiants, les voyageurs auront le choix entre :

Les campings à Chubu

Cette région centrale de l’archipel est très prisée par les passionnés d’alpinisme. Peut-être que certains routards ont déjà eu la chance de découvrir le parc national de Hakusan ou le mont Dainichi et son massif enneigé pendant leur voyage au Japon. L’expérience ne sera pas pour autant la même pour ceux qui pourront dresser leur tente à proximité de ces sites. Le mieux sera toujours d’apporter ses propres matériels bien que des équipements sont déjà proposés sur place. Ainsi, les vacanciers n’auront pas à se soucier de la qualité des accessoires. Ou même de s’assurer que les sacs de couchage ou autres ne soient endommagés après l’usage.

Au Japon, les lieux de camping sont appelés des « camp-jo ». L’enseigne la plus recommandée est celle située dans la vallée de Kamikōchi, le Nagiso Sanroku Araragi Camp-jo. L’avantage de cet emplacement réside dans le fait qu’on peut facilement accéder aux différents sites de la ville depuis cet endroit. Après avoir trouvé le coin idéal et monté leur tente, les aventuriers pourront se reposer ou se dégourdir les jambes dans la forêt.

Ils entameront ensuite une visite guidée de Tsumago juku, l’une des stations du Nakasendō1 (une grande route typique de la région). Le camping donne aussi accès à un onsen pour ceux qui souhaitent se détendre en profitant d’un bon bain thermal. Et si les vacanciers adorent la pêche à la ligne, il leur suffira d’emporter leur matériel et de s’installer au bord de la rivière. Ils pourront après finir la soirée autour d’un feu de camp et passer la nuit à la belle étoile. En alternative, les routards peuvent également opter pour le Togakushi Eastern dans la forêt nationale de Togakushiyama.

Les camp-jo de la région de Kansai

Cette région fait aussi partie de la zone géographique de Honshūu, l’île principale. Kansai est surtout réputé pour son musée ninja Iga-ryū et les magnifiques paysages blancs que lui confère le mont Hinokizuka Okumine. L’emplacement idéal sera celui qui se trouve au pied du mont Asama si les aventuriers ont prévu une séance d’escalade ou une escapade de découverte en nature.

Le Magotaro Auto Camp-jo est facile à accéder puisqu’il n’est qu’à quelques minutes de la gare de Ugata. Après s’être installés, les voyageurs auront tout le temps pour une promenade en bord de mer avant l’ascension d’Asama. On peut aussi remettre ce grand périple pour demain et consacrer le reste de la journée à une partie de pêche ou de baignade.

Les jeunes amoureux opteront certainement pour une excursion en bateau sur la rivière Kamo pour pouvoir admirer le paysage depuis les eaux dans un cadre romantique. Un peu plus loin, à Kyoto, le Foundational Seishonen Yagaikatsudo Sogo Center Yuaino-oka Camp-jo est l’endroit idéal pour les sportifs. Des terrains de foot et de volleyball sont accessibles à proximité de l’emplacement.