La moitié des Véhicules d’occasion ne sont pas vendus dans les règles


Selon certaines études, plus de 40% des véhicules d’occasion sont vendus dans des conditions illégales en France et plus exactement, à Rognac.

Il faut tout de même savoir que nombreuses sont les personnes qui optent pour l’achat d’un véhicule d’occasion par manque de revenus. Malheureusement, une personne sur deux s’est retrouvée face à des réelles surprises en ce qui concerne l’état du véhicule acheté. D’ailleurs, c’est toujours le consommateur qui en est victime en payant le prix cher de sa mésaventure. Dans ce cas, que faire pour éviter ce genre de problème ? Comment faut-il se comporter ?

Le marché des véhicules d’occasion en France entre les fraudes

En France, le marché de l’automobile d’occasion représente trois fois plus que le marché des voitures neuves, avec un chiffre de transactions de 5,62 millions en 2015. D’après une enquête faite par France Info ce lundi, les infractions dépassent les 50% sur plus de 1.400 établissements contrôlés en 2015.

Les professionnels de la vente des véhicules d’occasion vendent un véhicule sur deux dans des conditions frauduleuses telles qu’une fausse première main, un kilométrage modifié, une absence de visite technique.

Pour certains vendeurs, toute voiture qui a été immatriculée une seule fois est considérée comme une première main. Mais le problème c’est que même les voitures des auto-écoles et des agences de location sont immatriculés une seule fois, donc gardent la plaque du début jusqu’à la fin de leur vie. Ceci dit : En clair, si on les vend sans mentionner à l’acheteur cette utilisation, on est dans une pratique frauduleuse.

Quant à la fameuse pratique du kilométrage modifié, c’est l’une des pratiques les plus graves, car le vendeur fait croire à son client, qu’il s’agit d’une voiture presque neuve en réduisant le nombre des kilomètres qu’elle a déjà parcouru.

Aussi, il faut être très attentif et demander obligatoirement auprès de son vendeur de voiture d’occasion le procès-verbal de contrôle technique, ce dernier qui ne doit pas dater de plus de six mois.

Quelle prévention et quelle réaction pour tel cas ?

Afin d’éviter toute surprise après l’achat d’un véhicule d’occasion, consultez le site web de la Répression des Fraudes, la rubrique informations vous permettra d’avoir une idée sur les bonnes pratiques à suivre, comme avec la vente véhicule occasion Rognac.

Il existe plusieurs institutions sur Rognac auxquelles un consommateur, qui a été victime de pratiques frauduleuses dans l’achat d’une voiture d’occasion, pourra s’orienter, à savoir :

• La CCA : la Commission des Clauses Abusives.
• L’INC : l’Institut National de la Consommation.
• La DDPP : la Direction Départementale de la Protection des Populations.
• La DDCSPP : la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations