Les partenariats européens sont désormais indispensables pour les acteurs du tourisme


Richard Vainopoulos a profité de l’Assemblée générale de TourCom pour mettre l’accent sur l’importance stratégique des alliances contractées avec Avitour et RTK. Ces partenariats permettent entre autres de proposer de nouvelles offres, et de mieux réussir les négociations.

Les anciens atouts des réseaux se révèlent aujourd’hui bien moins avantageux. Certes, avoir tissé sa toile au niveau national reste important, mais c’est désormais insuffisant. En effet, malgré les nombreux points de vente et partenariats contractés en France, il n’est pas toujours possible d’obtenir les meilleures offres de la part des compagnies aériennes et opérateurs touristiques. Afin de bénéficier de conditions intéressantes auprès des fournisseurs internationaux, il est donc impératif de posséder la même carrure, d’où la nécessité des alliances européennes indispensables pour avancer dans ce sens.

Des partenariats qui font de TourCom le 1er réseau européen

Ainsi, TourCom a décidé de renforcer sa présence sur le contient grâce aux partenariats avec des acteurs majeurs européens, dont l’opérateur allemand RTK et le belge Avitour. L’ensemble du réseau constitue aujourd’hui le n°1 en Europe avec les chiffres que cela implique : un total de 5000 agences réparties dans 12 pays pour un volume d’affaires atteignant 8 milliards d’euros. En outre, ce regroupement constitue un argument de taille pour bénéficier de tarifs préférentiels auprès des fournisseurs.

Des résultats tangibles

Ces partenariats européens représentent donc un avantage certain dans le cadre des négociations commerciales, mais Richard Vainopoulos souligne qu’ils aboutissent aussi à des résultats bien concrets. Avitour engrange actuellement près de 4 millions d’euros chez TourCom Réceptifs. Quant à l’association avec RTK International, des effets tangibles commencent à se faire sentir.

Parmi les premiers résultats obtenus : TourCom a été le premier réseau à signer un accord avec le leader des cars « Macron », Flixbus, ainsi que d’autres opérateurs. Cette alliance a également donné naissance à Cockpit-Aerticket en France en 2016. Le partenariat a été lancé en joint-venture avec Aerticket qui figure aujourd’hui en tête des ventes de billets aériens en Allemagne, comptant 3,5 millions de billets écoulés par an, affichant un volume d’affaires de 3 milliards d’euros et fournissant des tarifs préférentiels pour 170 compagnies aériennes différentes.