Où apprendre l’arabe littéraire ?


Zahia Guefsi, qui a formé des générations d’étudiants et d’enseignants arabes en Tunisie, qui est partie trop tôt au cours de l’été 2012.

A découvrir également : Location de bureaux à Bruxelles : quels intérêts ?

Et non, le Maghreb ne parle pas seulement français ! D’ailleurs, c’est de moins en moins le cas… S’engager dans des recherches sur le Maghreb rend difficile la gestion, en tout cas, de la langue arabe, ou plutôt de l’arabe, des langues « dialectales » (parlées) et « littéraires » (écrites). La tradition française emmène des chercheurs passionnés de langue arabe à Damas ou au Caire, sautant d’un pied commun au-dessus du Maghreb, où se révèle cependant un très bon enseignement de l’arabe pour les étrangers.

En Tunisie, le principal institut qui enseigne l’arabe littéraire et le dialecte tunisien est l’Institut Bourguiba des langues vivantes (anciennement « école Bourguiba »). Deux formules pour chaque langue : des sessions intensives qui durent deux mois et demi (5 heures le matin) ou des cours du soir deux fois par semaine. Les sessions d’été d’un mois permettent aux travailleurs ou aux étudiants de passer l’été dans un stage arabe en Tunisie.

A découvrir également : Les VTC : un phénomène mondial qui ravit les usagers

Pour l’apprentissage conjoint de ces deux variétés d’arabe, le ministère français de l’Enseignement supérieur délivre une dizaine de bourses par an aux étudiants arabisants qui leur permettent de passer un an en Tunisie. Pendant un an, les étudiants renforcent leurs compétences en arabe littéraire aux rives de l’Université de La Manouba (Tunisie) et lors de cours de soutien dispensés par des professeurs d’arabe de la même université ; dans le même temps, professeur privé, ancien chef de la section linguistique arabe de la Bourguiba Institut des langues vivantes.

Il existe deux autres formules en Tunisie pour enseigner l’arabe à partir du dialecte tunisien : les « sœurs blanches » enseignent deux fois par semaine (après-midi ou jour) selon une méthode particulier et testé, celui des maîtres en couple : une sœur blanche et une sœur tunisienne, des CD audio et des textes adaptés (Centre d’études arabes – White Sisters ; 9, rue Raspail, Tunisie, Montfleury, tél. : 71 331 970).

Enfin, l’école privée Kallaline, Potters Square, enseigne l’arabe tunisien à tous les niveaux, à raison de deux cours par semaine. Une très bonne méthode et les professeurs diplômés notamment à l’Université de La Manouba, nous permettent de conseiller cette école pour apprendre le dialecte arabe tunisien. Deux sessions semestrielles par an (octobre-janvier/février-mai). Le directeur de l’école, Bernhard Reiss : 00216 24 382 322

Il est également possible de suivre des cours particuliers d’arabe, de littérature ou de dialecte. À cette fin, nous restons à votre disposition pour les contacts des professeurs associés d’arabe. Merhababikoum !