L’hypermarché de Grigny 2 aurait-il trouvé un repreneur ?


Ces derniers temps, le magasin de Grigny a fermé, car le magasin était déficitaire depuis plusieurs années. Depuis lors, le temps semble s’être arrêté. Pour le maire de la ville, l’heure est à l’optimisme et à quelques semaines de la fin de l’année, les discussions vont bon train pour faire renaître ce centre commercial. Pour le moment, le portique antivol magasin et les caisses de ce local sont laissés par le groupe Casino après son départ.

Les discussions vont bon train

Selon le maire de Grigny, les discussions vont bon train et les autorités ont récemment annoncé un repreneur lors du dernier conseil municipal du 30 novembre. Cependant, selon les informations reçues il existe certains points de désaccord entre le futur locataire des lieux et le groupe Géant-Casino, surtout en ce qui concerne la somme qui doit être versée au repreneur afin de remettre sur état les lieux.

Celui-ci envisage surtout de mettre en place un stock et de réaliser certains travaux dans le local. Ce qui nécessite un investissement de 800.000 euros qui s’étend sur 2 ans. Outre, la question du portique antivol, celle de la taille du magasin est aussi posée. En effet, sa viabilité face à la concurrence est remise en cause selon un fin connaisseur du dossier. Ce qui encourage le repreneur à vouloir diminuer la taille du magasin qui faisait auparavant 4000 m².

La population espère une reprise prochaine

Les 170.000 habitants de cette zone attendent la fin de ces hésitations de la part des autorités. Pour le moment, ils se débrouillent pour faire leurs courses, parfois loin de chez eux. Pour les vieilles personnes habitant seules et ne pouvant pas conduire pour aller dans une autre ville pour faire leurs achats, le problème est entier. La plupart des personnes vivantes à Grigny 2 sont effondrées de la fermeture de l’hypermarché et aimeraient que la situation revienne à la normale.

Le 9 septembre, le ministre Patrick Kanner, actuel ministre de la ville, avait effectué le déplacement sur place afin de soutenir les résidents. Il avait surtout souligné le fait que l’État allait surveiller ce dossier de plus et que les décisions adéquates seraient prises.

En attendant, les commerçants de la ville disent perdre de plus en plus de clients. Les uns et les autres espèrent vraiment que les choses vont revenir à la normale d’ici la fin de l’année. Sinon, c’est toute l’économie d’une ville qui risque de s’effondrer.